31 décembre 2015
le pissenlit
À une entente forcée
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Malgré les circonstances, il apparaît ­regrettable que le tournoi de hockey pee-wee ait en quelque sorte été poussé à conclure une entente lucrative avec un hôtelier de Longueuil pour loger ses équipes. L’explication du président du tournoi incite à la réflexion : « Les hôteliers de Saint-Hyacinthe se foutent de ce qui se passe ici. Ils se disent : “Pourquoi on leur donnerait de l’argent, on va le remplir quand même.” Lucien Beauregard aurait été fou de refuser pareille offre.

image