28 juin 2012
À votre santé!
Par: Le Courrier

Au Québec, la santé est une préoccupation. La santé des gens. Mais aussi la santé du système de santé lui-même : pénurie de médecins de famille, longueur des listes d’attente en chirurgie, etc.Chez nous, on fait partie des chanceux, car nous avons un médecin de famille. Mais ça fait deux ans que mes enfants n’ont pu le voir. Ils ont respectivement 10 et 12 ans et n’ont pas de problème majeur de santé. Le problème, c’est que nous sommes incapables de prendre un rendez-vous pour un examen de routine.La prise de rendez-vous est une aventure en soi. Ça fonctionne toujours de la même manière. Voici comment ça s’est déroulé la dernière fois. Le bureau ouvre la prise de rendez-vous le 4 juin. Cette journée-là, il faut s’organiser. Ma conjointe et moi préparons notre journée en conséquence. Chacun de son côté, on appelle. Toujours occupé. Je réussis à avoir la ligne le lendemain, en avant-midi. C’est trop tard! Il faut rappeler le 10 septembre.Le 10 septembre. Ce jour-là, je sais ce que ferai. Je m’absenterai de mon travail et me rendrai devant la porte du bureau de la Clinique familiale de Saint-Hyacinthe dès 7 h du matin. Est-ce normal de devoir agir de la sorte?

Au Québec, la santé est une préoccupation. La santé des gens. Mais aussi la santé du système de santé lui-même : pénurie de médecins de famille, longueur des listes d’attente en chirurgie, etc.Chez nous, on fait partie des chanceux, car nous avons un médecin de famille. Mais ça fait deux ans que mes enfants n’ont pu le voir. Ils ont respectivement 10 et 12 ans et n’ont pas de problème majeur de santé. Le problème, c’est que nous sommes incapables de prendre un rendez-vous pour un examen de routine.La prise de rendez-vous est une aventure en soi. Ça fonctionne toujours de la même manière. Voici comment ça s’est déroulé la dernière fois. Le bureau ouvre la prise de rendez-vous le 4 juin. Cette journée-là, il faut s’organiser. Ma conjointe et moi préparons notre journée en conséquence. Chacun de son côté, on appelle. Toujours occupé. Je réussis à avoir la ligne le lendemain, en avant-midi. C’est trop tard! Il faut rappeler le 10 septembre.Le 10 septembre. Ce jour-là, je sais ce que ferai. Je m’absenterai de mon travail et me rendrai devant la porte du bureau de la Clinique familiale de Saint-Hyacinthe dès 7 h du matin. Est-ce normal de devoir agir de la sorte?

Gaétan PlanteActon Vale

image