5 mars 2015
À Yves Bolduc
Par: Le Courrier

publicité

L’ex-ministre de l’Éducation a décidé de son plein gré (!) de quitter la vie politique où il était devenu le bouffon de service. Sage décision. Sauf qu’il passe go et empoche une prime dorée de transition de 150 000 $ avant de retourner à sa lucrative pratique médicale. Moins sage décision. Mais du même coup, il vient sans doute d’apporter sa plus notable contribution de toute sa ­carrière politique puisque cette dernière controverse risque de sonner le glas des ­fameuses primes de transition qui ­embarrasse le gouvernement de façon ­récurrente depuis des années. Qu’on paie mieux nos députés et qu’on coupe les ­bonbons de fin de mandat volontaire.

image