19 juillet 2012
ABC Rive-Nord au coeur de la controverse
Par: Le Courrier

L’entreprise ABC Rive-Nord, pilotée jusqu’à l’automne dernier par l’entrepreneur maskoutain Claude Chagnon, se retrouve au coeur d’un rapport accablant réalisé par le ministère des Affaires municipales concernant le processus d’octroi de contrats à la Ville de Mascouche.

Des entreprises appartenant à l’ex-ministre libéral David Whissell et à l’entrepreneur Claude Chagnon avaient joint leurs forces au début des années 2000 pour créer ABC Rive-Nord. Élu député, M. Whissell avait toutefois cessé d’opérer l’entreprise en 2002 pour se consacrer à la vie politique, laissant les rênes d’ABC Rive-Nord à ses coactionnaires, les frères Claude et Jean Chagnon. M. Whissell avait finalement abandonné sa fonction de ministre du Travail en septembre 2009, puis de député en décembre 2011, devant des allégations de conflits d’intérêts.

Entre-temps, l’entreprise ABC Rive-Nord a fait de bonnes affaires dans la couronne nord de Montréal. L’un des contrats publics qu’elle a obtenus de la Ville de Mascouche a retenu l’attention du vérificateur mandaté par le ministère des Affaires municipales. Si le vérificateur remet en question la gestion du contrat par la municipalité, notons qu’il ne reproche rien à l’entreprise qui l’a obtenu.En juillet 2009, ABC Rive-Nord avait décroché un contrat de construction d’une piste multifonctionnelle de 450 mètres sur un viaduc qui surplombe l’autoroute 25. Le contrat, d’une valeur de 260 000 $, était alors octroyé au plus bas soumissionnaire conforme. Or, en cours de route, des modifications aux travaux se sont ajoutées, faisant grimper la facture de 244 000 $ avant taxes, estime le vérificateur. Entre autres ajouts, plutôt que d’aménager la seule piste cyclable, ABC Rive-Nord a procédé à la réfection du pavage sur toute sa largeur.Selon la Ville de Mascouche, ces changements découlent d’une série d’imprévus. Au cours des travaux, il aurait notamment été constaté que la dalle de béton du viaduc était dans un piteux état, si bien que le ministère des Transports a dû procéder à des travaux d’urgence qui ont lourdement endommagé le pavage. Considérant qu’ABC Rive-Nord pouvait refaire le pavage à l’intérieur de l’échéancier déjà prévu pour la construction de la piste cyclable, la direction de la Ville avait autorisé ces travaux supplémentaires en estimant qu’ils ne changeaient pas la nature du contrat. Le vérificateur mandaté par le ministère des Affaires municipales réfute toutefois ces arguments. Selon lui, la Ville aurait dû retourner en appel d’offres plutôt que d’apporter des modifications qui ont gonflé les coûts des travaux.Rejoint par LE COURRIER, Claude Chagnon n’a pas souhaité commenter ce rapport.Par ailleurs, l’ex-ministre David Whissell a repris le plein contrôle d’ABC Rive-Nord l’automne dernier, après une bataille judiciaire contre ses ex-coactionnaires. Depuis, M. Whissell aurait constaté des irrégularités dans la gestion des comptes, si bien qu’il réclame désormais la somme de 11,2 M$ en fonds présumément détournés par Claude et Jean Chagnon alors qu’il se consacrait à la vie politique. Claude Chagnon rejette catégoriquement ces allégations.

image