29 septembre 2011
Acrobaties et haute voltige au Stade L.-P.-Gaucher
Par: Maxime Desroches
Jacques Rougeau tiendra un gala de lutte familial le 28 décembre au Stade L.-P.-Gaucher.

Jacques Rougeau tiendra un gala de lutte familial le 28 décembre au Stade L.-P.-Gaucher.

L’ancien lutteur professionnel Jacques Rougeau a annoncé, la semaine dernière, la tenue à Saint-Hyacinthe d’un spectacle de lutte familial, dont une partie des profits sera remise à l’Association des Parents des Enfants Handicapés (APEH) du Richelieu-Val-Maska, le 28 décembre.

Publicité
Activer le son

Accompagné d’Isabelle Brouillard, une Maskoutaine mère d’un enfant atteint d’un trouble envahissant du développement (TED), Rougeau a affirmé que l’objectif des deux parties sera de remplir le Stade L.-P.-Gaucher à capacité, soit d’attirer près de 4 000 personnes.

« Les valeurs de l’APEH sont très semblables à celles de notre organisation. La famille est au coeur de nos priorités, et c’est pourquoi je suis convaincu que ce gala sera un franc succès », a raconté celui qui joue désormais le rôle de maître de cérémonie depuis son retrait du ring.« C’est une expérience hors du commun que toute famille devrait vivre au moins une fois. Je ne vais jamais oublier la joie qui habitait mon fils quand il a assisté à son premier gala l’an passé à Drummondville », a raconté Mme Brouillard, visiblement émue.

Un produit différent des autres

D’entrée de jeu, Rougeau a voulu établir une importante distinction entre le spectacle qu’il offre et celui des autres formes de divertissement du même genre au Québec et en Amérique du Nord. Il faut dire que le promoteur de 51 ans est un fervent défenseur de la non violence, ayant retiré complètement les coups de poings et de pieds de ces galas.

« Nos spectacles, c’est de l’acrobatie et de la haute voltige. On se dissocie totalement du contenu violent et provocateur de certaines fédérations de lutte. J’aime dire que notre produit est un mélange entre Walt Disney et le Cirque du Soleil. Au fond, rien n’est laissé à l’improvisation, même les interactions avec la foule. »Peu importe le succès que connaîtra l’événement, l’APEH sera la grande gagnante de cette collaboration. Jacques Rougeau s’est en effet engagé à remettre un chèque d’une somme de 10 000 $ à l’organisme montérégien afin de lui permettre d’organiser des activités de soutien, de partage et d’entraide pour les parents d’enfants handicapés qui vivent des situations d’isolement.

image