1 novembre 2012
Adam Cohen : inattendu et délicieux
Par: Le Courrier
Adam Cohen présentera son dernier album <em>Like a Man</em>, le jeudi 8 novembre, au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h.

Adam Cohen présentera son dernier album Like a Man, le jeudi 8 novembre, au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h.

Selon Adam Cohen, ce sont les mots clé qui définissent le mieux son troisième album solo en carrière Like a Man, certifié or à peine un an suivant le lancement. Après avoir parcouru le monde aux côtés d’artistes tels que Bob Dylan, Norah Jones et Rufus Wainwright, le chanteur d’origine québécoise sera de passage le jeudi 8 novembre au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h.

Fils du légendaire Leonard Cohen, Adam Cohen a trouvé sa voix, son style et sa musique à un moment où il ne l’espérait plus. Like a Man est pour lui une de ces surprises qui change le cours d’une vie.

« C’est un délice inattendu, avance Adam Cohen au sujet de la certification or de son dernier opus. C’est d’ailleurs encore plus satisfaisant étant donné que l’album est sorti à un moment où j’étais près d’abandonner la musique. »Celui dont les albums antérieurs ont parfois passé inaperçus ou connu une brève durée de vie peut désormais déguster les critiques élogieuses à l’égard de ce dernier opus qu’il décrit lui-même comme étant son oeuvre la plus achevée à ce jour. C’est le réalisateur Patrick Leonard, qui signe également la réalisation de l’album Old Ideas de Leonard Cohen, qui a choisi d’investir temps et argent dans ce projet, mais pas à n’importe quel prix. Le chanteur maintenant installé à Los Angeles devait se soumettre aux règles précises du réalisateur, connu entre autres pour son travail avec Madonna, pour rendre à terme ce projet.« Je devais jouer et chanter en même temps. Je n’avais que trois prises pour jouer une chanson, sinon elle n’était pas enregistrée », relate-t-il.Avec Like a Man, Cohen laisse tomber la pop et embrasse son bagage génétique comme jamais auparavant. S’il a longtemps perçu la portée de son nom de famille comme un désavantage, le chanteur en parle désormais tel un privilège maintenant qu’il est père à son tour. Ce dernier n’hésite pas d’ailleurs à décrire son nouvel opus comme étant un hommage à son père et un héritage pour son fils.« Cet album est né de trois circonstances, précise-t-il. D’une grande désillusion de ma part envers la profession, de mon père sur scène à près de 80 ans et de ma propre paternité. »Bien qu’il ait essuyé de nombreux échecs auparavant, il ne s’agissait, selon lui, que d’une question de timing avant qu’il s’affirme davantage en tant qu’artiste et reprenne les guides de sa vie. « Avant, je cherchais le succès, peu importe comment je l’obtenais. Mais je crois aussi qu’il me manquait un certain courage et je suis content que cela me soit arrivé maintenant. Tout enfant veut que son père soit fier de lui, cela va de soi. Mais dans ce cas-ci, il était beaucoup plus question pour moi de corriger une certaine faute dans mon parcours », conclut-il.

image