15 mars 2012
Association générale des insuffisants rénaux Richelieu-Yamaska
Agir devient une priorité
Par: Le Courrier

Les personnes atteintes d’insuffisance rénale dans la région maskoutaine ont désormais leur association afin d’échanger avec des personnes prises avec le même quotidien. L’Association générale des insuffisants rénaux (A.G.I.R.) s’étant éteinte dans la région à la fin des années 80, c’est André Lavigne qui a repris le flambeau.

publicité

Souffrant d’insuffisance rénale depuis 2010, André Lavigne a été confronté à la lourdeur des traitements d’hémodyalise. Avec des rendez-vous d’une durée de plus de 4 h, à une répétition de trois fois la semaine, M. Lavigne a décidé d’agir pour rendre sa maladie supportable.

« Quand je me suis présenté pour la première fois à salle d’attente de l’unité d’hémodialyse, j’ai remarqué que les gens étaient repliés sur eux-mêmes et que personne ne se parlait. Pourtant, le temps devient long quand tu ne dialogues pas avec les autres patients parce que tu restes assis près de 5 h à l’Hôpital au cours une journée en calculant le temps d’attente, suivi du traitement qui t’oblige à être branché à une machine pendant 4 h », relate André Lavigne. C’est en feuilletant un dépliant disponible dans la salle d’attente de l’Hôpital Honoré-Mercier que M. Lavigne a pris connaissance de l’A.G.I.R. et des bienfaits qu’elle procure aux insuffisants rénaux. Selon ce dernier, créer un réseau d’appartenance pour les personnes atteintes de cette défaillance est la solution idéale pour enrayer la morosité de leur quotidien.« Quand on commence un traitement en hémodialyse, on frappe un mur. Et on risque de s’enfoncer dans un trou noir si l’on se sent seul. C’est la raison pour laquelle je veux organiser des activités sociales. Je veux créer un esprit de famille dans lequel les gens souffrant d’insuffisance rénale pourront s’entraider mutuellement et encourager ceux qui se découragent », explique M. Lavigne.C’est donc avec la collaboration du Dr Sylvain Brunet, chef du département de néphrologie, que M. Lavigne a créé la section A.G.I.R. Richelieu-Yamaska. Le comité ayant été formé à la mi-décembre, l’association a organisé sa première activité le 12 janvier, lors d’un brunch au Vignoble Château Fontaine. Près de 120 personnes, parmi lesquelles on compte des insuffisants rénaux et des sympathisants, ont participé à l’inauguration.Bien qu’il reste des activités à déterminer, l’A.G.I.R. prévoit organiser un déjeuner chaque mois. Les membres auront aussi la chance de gagner la location d’un chalet, à l’été 2012, avec des traitements de dialyse. Pour plus d’information ou pour joindre le groupe de l’A.G.I.R. Richelieu-Yamaska, on peut contacter André Lavigne au 450 771-7847 ou lui écrire à l’adresse C.S.P. Casavant, C.P. 93013, Saint-Hyacinthe, J2S 8Y5.

image