21 juin 2012
Agri-rencontres tire sa révérence
Par: Jean-Luc Lorry
Lionel Levac, journaliste spécialisé en agriculture et agroalimentaire à la radio de Radio-Canada.

Lionel Levac, journaliste spécialisé en agriculture et agroalimentaire à la radio de Radio-Canada.

Après 23 années d’existence, les organisateurs de la section Saint-Hyacinthe d’Agri-rencontres mettent fin à la longue tradition de ces activités dont la formule dîner-conférence permettait de donner la parole à un expert ou une personnalité du milieu agricole.

publicité

La tenue croissante dans le secteur agricole d’activités similaires affectaient la popularité des Agri-rencontres.

« Ces trois dernières années, nous devions parfois annuler nos activités faute de participants. Le milieu a créé de nouvelles activités et nous nous partagions parfois le même conférencier », explique Pierre Girouard, directeur du Centre de services de Saint-Hyacinthe de la Financière agricole, un des partenaires d’Agri-rencontres.Créée en 1989 à l’initiative du ministère de l’Agriculture et du Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ), les Agri-rencontres étaient à l’origine des forums de discussion sur les techniques agricoles.Au fil des années, plusieurs conférenciers sont venus exposer une thématique devant une assemblée composée en majeure partie de personnes issues du monde agricole. Les anciens responsables de l’UPA (Laurent Pellerin), de la Fédération des producteurs de porcs du Québec (Claude Corbeil) et du CIAQ (Michel Saint-Pierre) se sont ainsi succédés derrière le micro.Pour clôturer cette longue série de « rencontres », les organisateurs avaient invité Lionel Levac, journaliste spécialisé dans le secteur agricole et agroalimentaire à la radio de Radio-Canada.Selon lui, la société doit protéger le secteur agricole qui est de plus en plus lié à celui de l’agroalimentaire. Il a également rappelé la création d’îlots de mécontentement relatif à la mise en forme de la future politique agroalimentaire. Un nouveau cadre agricole qui pourrait compromettre le statut de l’Union des producteurs agricoles à titre de seul syndicat reconnu par le gouvernement du Québec.Lionel Levac se dit très optimiste quant aux perspectives du secteur agricole. « Notre avenir est prometteur pour l’agriculture en raison de la position avantageuse de plusieurs de nos produits comme le fromage, le vin et le cidre », estime-t-il. M. Levac aime la région puisqu’il a accepté une nouvelle fois d’être président d’honneur du Rendez-vous des papilles.

image