14 juillet 2016
20,1 M$ au CRDA
Agriculture Canada met le paquet à Saint-Hyacinthe
Par: Rémi Léonard
Agriculture Canada met le paquet à Saint-Hyacinthe

Agriculture Canada met le paquet à Saint-Hyacinthe

Un investissement majeur de 20,1 M$ sera injecté au Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada sur le boulevard Casavant Ouest à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

La somme provenant du budget fédéral 2016 servira à moderniser l’usine pilote en transformation des aliments, qui occupe 3 200 mètres carrés à l’intérieur du centre. Ses quelque 200 équipements, qui ont rendu service à près d’un millier d’entreprises en bientôt 30 ans, commencent maintenant à dater.

Cette enveloppe budgétaire servira donc à les remplacer par des machines plus modernes, mais aussi à ce que le centre se dote de nouveaux équipements « plus innovateurs », a indiqué Sonia Ringuette, directrice déléguée intérimaire en recherche, développement et technologie.

Les équipements industriels qui seront modernisés peuvent être par exemple des emballeuses sous vide, des fours à convection, des incubateurs, des pasteurisateurs ou bien des centrifugeuses.

« En consultation avec le secteur privé, nous voulons répondre aux besoins actuels en matière de transformation des aliments, mais aussi ceux futurs », a précisé Mme Ringuette.

Les remplacer permettra par exemple d’utiliser des procédés de transformation plus précis, plus automatisés et plus « doux », c’est-à-dire qui conservent davantage les valeurs nutritives et l’intégrité des aliments.

Toujours innover

Les installations pilotes accueillent des entreprises agroalimentaires qui louent l’espace et l’équipement pour réaliser leurs projets. Les petites s’en serviront par exemple pour lancer une production industrielle de leurs produits. Le CRDA fournit alors aussi l’expertise pour les accompagner dans leur démarrage.

Les plus grandes pourront quant à elles louer les installations pour faire des essais de transformation alimentaire de manière autonome dans l’usine pilote. Il s’agit en quelque sorte d’une petite pépinière d’innovation pour le secteur de la transformation des aliments, qui est la première industrie manufacturière au Canada.

C’est dans ces installations de Saint-Hyacinthe, situées dans la Cité de la biotechnologie, que des entreprises comme Cascajares, Happy Yak, Innu-Science ou Seacatessen ont développé leurs produits.

Il s’agit de l’un des 20 centres de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et le plus spécialisé en transformation des aliments. Il compte80 employés, dont 19 équipes de chercheurs qui travaillent à développer divers procédés, par exemple la fermentation des légumes, ce qui permet de prolonger considérablement leur durée de conservation.

image