28 novembre 2013
Agropur s’offre la Fromagerie Damafro
Par: Martin Bourassa

À l’aube de son 30 e anniversaire, la Fromagerie Damafro de Saint-Damase change de mains et passe dans le giron de la coopérative Agropur. Une entente de principe a été conclue le 21 novembre.

Publicité
Activer le son

L’annonce officielle a été faite aux 195 employés de Damafro le lendemain, a confirmé le président du conseil d’administration de Damafro, Philippe Bonnet, dans une entrevue exclusive accordée au COURRIER.

« Ce fut un choc pour les employés de longue date, puisque certains sont avec nous depuis le début, en 1984. Mais ils ont rapidement été rassurés par la direction d’Agropur. Le nouveau propriétaire n’achète pas pour fermer boutique, il veut garder l’entreprise et assurer sa croissance. Nous serons un fleuron dans le secteur des usines de fromages fins d’Agropur », a souligné M. Bonnet.Par voie de communiqué, les deux parties ont partagé leur satisfaction.« Nous sommes ravis de cette acquisition, déclare Serge Riendeau, président d’Agropur. Elle saura assurer à Agropur une complémentarité de marchés et de produits de qualité supérieure, et ce, dans un secteur actuellement en croissance. »Pour sa part, le président de Damafro, Michel Bonnet, abondait dans le même sens.« Ma famille et moi sommes heureux de savoir que l’entreprise se retrouve aujourd’hui entre les mains d’une organisation aussi solide. Les investissements qu’elle fera verront à poursuivre les efforts que nous avons déployés depuis les premiers jours. »

Le bon moment pour vendre

En entrevue au COURRIER, Philippe Bonnet a expliqué que la décision prise par la famille Bonnet est une décision d’affaires avant tout.

« Le timing était bon, résume-t-il. Nous avons convenu qu’il était temps de nous retirer. Mon frère et moi ne sommes plus tout jeune et nous avons rempli notre mission. Nous avions lancé Damafro en étant à la bonne place, au bon moment, et nous vendons quand elle est à son meilleur. Le marché est encore bon, malgré les changements annoncés au niveau des quotas sur les fromages étrangers. »En vertu d’une entente de principe annoncée en octobre, le Canada ouvrira ses frontières à plus de 17 700 tonnes supplémentaires de fromages produits en Europe, dont 16 000 tonnes de fromages fins. Une concurrence qui fait craindre le pire aux producteurs québécois de lait et fabricants de fromages fins au pays.« Cette annonce sur les quotas n’a absolument pas pesé dans la balance, puisque les négociations ont débuté il y a plusieurs mois avec Agropur », a affirmé M. Bonnet.Du côté d’Agropur, on savoure pleinement cette acquisition stratégique.« Il reste encore quelques points à régler, mais tout sera réglé avant la fin de l’année, a confirmé Marc Labelle, directeur, des relations publiques et des communications chez Damafro. Il n’y a pas de pertes d’emploi à l’horizon, nous avons besoin de tout le monde. Les employés auront même la chance de profiter de toutes les opportunités rattachées aux autres usines d’Agropur. À Saint-Damase, on prévoit même y faire des investissements, mais il est encore trop tôt pour les chiffrer. »Le président de Damafro, Michel Bonnet, assurera la transition nécessaire le temps qu’il faudra, a annoncé M. Labelle. Signalons que cette transaction, dont le montant n’a pas été révélé, concerne les actifs de Fromagerie Damafro, incluant ceux de la Fromagerie Clément. Les activités de Damafro au Mexique, sous la responsabilité de Philippe Bonnet et de divers partenaires, ne sont pas visées.

En mode consolidation

Damafro fabrique des fromages au lait frais et des yogourts grecs. La gamme de produits de Damafro comporte des fromages brie et camembert comme Le brie Snack, Le P’tit Connaisseur et Le Manoir.

D’ailleurs, depuis 2005, Damafro est un chef de file dans la transformation du lait de chèvre, tant au Québec qu’au Canada, et distribue ses fromages aux États-Unis. Une fois intégrés à Agropur, les 195 employés relèveront de la Division des fromages et ingrédients d’Agropur.« Grâce à cette acquisition, Agropur réaffirme sa position de chef de file dans la fabrication et la commercialisation de fromages fins au Canada. Nous serons en mesure d’offrir une gamme encore plus complète à notre clientèle et de poursuivre sur le chemin de l’innovation dans ce secteur des fromages fins », de conclure Robert Coallier, chef de la direction d’Agropur.

image