16 août 2012
Alexandre Bruneau avec l’Équipe autonomiste
Par: Maxime Prévost Durand
Alexandre Bruneau représente l'Équipe autonomiste dans Saint-Hyacinthe.

Alexandre Bruneau représente l'Équipe autonomiste dans Saint-Hyacinthe.

L’Équipe autonomiste en est elle aussi (comme l’Union citoyenne du Québec et l’Option nationale du Québec) à ses toutes premières élections. Alexandre Bruneau se présente sous la bannière de ce parti dans Saint-Hyacinthe.

Âgé de 32 ans, père de trois enfants, originaire du quartier Saint-Joseph, Alexandre Bruneau a décidé de participer à l’aventure électorale estivale. Il fait le saut pour tenter de changer les choses, tenter de faire que le Québec dans lequel grandiront ses enfants soit un Québec meilleur que celui d’aujourd’hui.

Honnêteté et intégrité sont deux mots qui sont revenus fréquemment lors de l’entretien du candidat avec LE COURRIER. Ce sont d’ailleurs des valeurs importantes au sein de ce parti, officialisé en mars 2012 et dirigé par Guy Boivin, un Maskoutain d’origine. L’Équipe autonomiste a vu le jour après que d’anciens adéquistes, s’opposant à la fusion de l’ADQ avec la Coalition avenir Québec, aient décidé de poursuivre dans la même direction que l’Action démocratique du Québec, c’est-à-dire avec une politique de centre-droit. Une vingtaine de candidats se présentent pour cette équipe aux présentes élections.Dans sa campagne, Alexandre Bruneau mise beaucoup sur l’agriculture. Un des points lui tenant le plus à coeur sera soumis comme proposition à son parti lors de la prochaine réunion du comité de circonscriptions de l’Équipe autonomiste. Il souhaite rendre possible la vente d’une simple partie d’une ferme à la prochaine génération. « Présentement, si un père veut vendre sa ferme à son fils, il doit vendre le terrain en entier », explique-t-il. Avec sa proposition, les jeunes avec des moyens plus limités, mais souhaitant tout de même reprendre la ferme familiale, auront la possibilité de le faire, selon M. Bruneau.Du côté de l’éducation, une hausse de 30 % du coût des études et l’abolition des cégeps et du ministère de l’Éducation font partie de leur programme.Le candidat de l’Équipe autonomiste de Saint-Hyacinthe tentera de participer au plus d’activités possible pour le reste de la campagne, tout en jumelant son horaire de travail et sa vie familiale. Il devrait participer à la fête de quartier du secteur Saint-Joseph en fin d’après-midi aujourd’hui.

image