20 mai 2021
Fin du couvre-feu et rassemblements de huit personnes permis à l’extérieur
Allègement des mesures sanitaires dès le 28 mai
Par: Maxime Prévost Durand

Le couvre-feu sera levé partout au Québec le 28 mai, a annoncé le premier ministre du Québec, François Legault, dans un point de presse tenu mardi où il a dévoilé son plan de déconfinement. Les rassemblements de huit personnes dans les cours arrière seront également permis à ce moment, tout comme l’ouverture des terrasses des restaurants.

Publicité
Activer le son

Ces premiers allègements des mesures sanitaires s’inscrivent alors que le nombre de cas continue de baisser un peu partout dans la province, dont en Montérégie, et que de plus en plus de gens ont reçu au moins une dose de vaccin.

À cet effet, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est a fait savoir mercredi que plus de 60 % des adultes de son territoire ont été vaccinés jusqu’ici. Depuis vendredi dernier, tous les adultes ont d’ailleurs accès à la vaccination et la réponse a été bonne puisque la plupart des plages horaires disponibles actuellement, sinon toutes, ont été comblées.

« Le CISSS de la Montérégie-Est est tributaire des doses de vaccins qu’il reçoit et, par conséquent, de nouvelles plages horaires peuvent être ajoutées à tout moment, a rappelé son conseiller aux relations médias, Hugo Bourgoin. Il est donc important que la population faisant partie de la clientèle visée consulte régulièrement le site quebec.ca/vaccinCOVID pour voir les disponibilités. »

En moyenne, autour de 750 doses sont administrées quotidiennement au Pavillon La Coop ces jours-ci, a fait savoir M. Bourgoin. Il y a quelques semaines, lors d’une visite du site par LE COURRIER, plus de 1200 doses étaient administrées chaque jour.

« Comparativement au début de l’opération [de vaccination], la cadence a augmenté, a néanmoins affirmé M. Bourgoin. Il faut comprendre que ce chiffre fluctue en fonction des arrivages de vaccins. »

Par ailleurs, la MRC des Maskoutains dénombre maintenant 39 cas de COVID-19, une donnée similaire à celle de la dernière semaine (41). Cela n’a toutefois pas empêché une hausse des cas à Saint-Jude où on retrouvait 11 cas en date de mardi, soit six de plus que la semaine précédente. À l’inverse, Saint-Hyacinthe a vu son nombre de cas diminuer de six alors que 24 personnes sont considérées positives à la COVID-19. Les quatre autres cas sont dispersés dans les municipalités de Saint-Bernard-de-Michaudville, Saint-Liboire et Saint-Pie.

Changement de palier d’alerte à prévoir

Dans son plan de déconfinement, le premier ministre François Legault a également dévoilé que « la majorité des régions » changera de palier d’alerte dans les prochaines semaines.

À moins d’un changement, la Montérégie passerait donc au palier d’alerte orange d’ici le 31 mai, ce qui permettra aux élèves de la 3e à la 5e secondaire de reprendre les cours en présentiel en tout temps et aux restaurants de rouvrir leur salle à manger. Si tout va bien, la région passerait au jaune deux semaines plus tard, soit vers le 14 juin. Il serait alors possible pour les gens de deux adresses différentes de se réunir à l’intérieur d’une maison, les bars pourraient rouvrir et les sports d’équipe pourraient reprendre avec contact à l’extérieur. Puis, d’ici le 28 juin, il est anticipé que la région puisse passer au palier d’alerte vert, lequel permet les rassemblements de 10 personnes provenant de trois adresses différentes à l’intérieur et la pratique des sports d’équipe même à l’intérieur.

Dans sa séquence de déconfinement, le gouvernement a encerclé d’autres dates à son calendrier. Dès le 11 juin, il prévoit notamment rouvrir les terrasses des bars, même si dans les faits, les bars devraient pouvoir rouvrir complètement trois jours plus tard avec le passage au palier d’alerte jaune. Les personnes qui auront déjà reçu deux doses de vaccin pourront aussi se voir sans se distancer et sans masque à partir du 25 juin. À cette même date, les festivals en plein air auront l’autorisation d’accueillir jusqu’à 2500 personnes au total.

Vaccination : une première clinique mobile au volant déployée à Saint-Hyacinthe

La première clinique de vaccination mobile au volant du Québec sera déployée à Saint-Hyacinthe la semaine prochaine dans le stationnement d’Hydro-Québec, sur l’avenue Pinard. Avec cette initiative, la société d’État a voulu se joindre au CISSS de la Montérégie-Est dans l’effort de vaccination.

D’abord destinée aux employés d’Hydro-Québec et de ses partenaires, dont Intact et la Faculté de médecine vétérinaire, cette clinique de vaccination s’ouvrira graduellement au public qui pourra prendre rendez-vous d’ici les prochains jours sur le portail Clic Santé.

Des vaccins seront administrés à cet endroit pendant trois semaines, du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h. La clinique mobile se déplacera ensuite dans quatre autres municipalités identifiées par le CISSS de la Montérégie-Est, dont à Acton Vale pendant toute la semaine du 14 juin et à Saint-Jude durant la semaine du 28 juin.

Pour cette clinique au volant, un véhicule est requis pour se faire vacciner. Jusqu’à quatre personnes d’une même bulle familiale, qui font partie des groupes ciblés par la campagne de vaccination, pourront recevoir le vaccin en même temps, tant que le bras de chaque personne puisse être accessible par une fenêtre. Le nombre de personnes devra toutefois être indiqué au moment de prendre le rendez-vous.

Hydro-Québec et ses partenaires visent à administrer entre 20 000 et 28 000 doses d’ici la fin du mois d’août, a-t-il été annoncé.

image