1 octobre 2020
Nouveau financement
ALUS Montérégie continue de croître
Par: Le Courrier

ALUS Montérégie aidera à améliorer encore plus la qualité de l’eau, restaurer des habitats naturels et protéger la biodiversité locale, grâce à un nouveau financement octroyé au projet New Acre d’ALUS Canada par Silk. Photo gracieuseté

Le programme ALUS Montérégie aidera à améliorer encore plus la qualité de l’eau, restaurer des habitats naturels et protéger la biodiversité locale, grâce à un nouveau financement octroyé au projet New Acre d’ALUS Canada par Silk.

Publicité
Activer le son

ALUS Canada a annoncé dernièrement une nouvelle commandite de 100 000 $ de Silk pour le projet New Acre. Les fonds de Silk seront remis à sept collectivités ALUS, dont ALUS Montérégie, dans le cadre du financement reçu chaque année d’ALUS Canada.

Globalement, cette commandite aidera ALUS à appuyer la gestion et la restauration de 90 acres de terres agricoles au cours des sept prochaines années afin d’aider à améliorer la qualité de l’eau et la salubrité des bassins, créer de nouveaux habitats pour la faune et lutter contre les conséquences des changements climatiques.

Le programme ALUS Montérégie compte 65 participants et 53 hectares inscrits au programme (données au 31 mars 2020) et il continue de croître rapidement.

« ALUS Montérégie est la première et la seule communauté ALUS au Québec, et je suis heureuse qu’ALUS Canada soit en mesure de fournir ce financement supplémentaire grâce à ce nouveau parrainage. Ce financement contribuera à faire progresser les objectifs d’ALUS au Québec, en particulier dans la Montérégie », a déclaré Alyssa Cousineau, responsable divisionnaire (est) d’ALUS Canada.

ALUS Montérégie a déjà reçu sa part des fonds pour la première année, ce qui aidera le programme à atteindre ses objectifs.

« Les agricultrices et les agriculteurs de la Montérégie déploient de nombreux efforts pour faire rayonner une agriculture plus verte, grâce à l’intégration de méthodes alternatives et innovantes. Le programme ALUS vient offrir une rétribution monétaire annuelle pour les biens et services environnementaux rendus par le milieu agricole à travers la mise en place d’aménagements qui améliorent la qualité de l’eau, de l’air et la biodiversité », explique Christian Saint-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie.

« Silk a toujours travaillé sans relâche pour être responsable dans tout ce qu’elle fait, de la manière d’amener des aliments à votre table jusqu’à la façon dont elle s’occupe de la planète. Notre participation au projet New Acre soutient notre mission permanente consistant à appuyer les collectivités et promouvoir des pratiques locales durables, comme la conservation de l’eau et l’aide aux pollinisateurs au moyen de notre projet de plantes résistant à la sécheresse », a indiqué Geneviève Bolduc, directrice de la catégorie des produits d’origine végétale chez Danone.

Le projet New Acre présentera à Silk des rapports de progrès annuels sur les indicateurs clés de performance, comme la biodiversité globale acquise, le pourcentage d’augmentation des insectes utiles, la rétention d’éléments nutritifs pour l’amélioration de la qualité de l’eau, la teneur en carbone organique accumulée dans le sol des terres marginales restaurées lorsque plantées dans une couverture permanente et la biomasse sur pied totale. Silk a l’intention de rendre ces rapports publics.

image