14 octobre 2021
André Beauregard présente sa plateforme tout en continuité
Par: Sarah-Eve Charland

Le candidat à la mairie de Saint-Hyacinthe André Beauregard. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les prochaines années à Saint-Hyacinthe seront chargées sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter, croit le candidat à la mairie de Saint-Hyacinthe André Beauregard, qui a dévoilé sa plateforme électorale se composant essentiellement de dossiers lancés avant la dissolution du conseil municipal tout en y ajoutant quelques projets de loisirs.
Publicité
Activer le son

« Il y a déjà tellement de choses sur la table que je n’en ai pas trop ajouté. C’est bien beau promettre des choses, mais après ça, il faut être capable de les réaliser et de répondre à la population. J’ai essayé de créer une plateforme électorale réalisable », affirme le candidat indépendant.

C’est donc une plateforme prudente sur le plan budgétaire qu’il a présentée. « On ne peut pas aller chercher le meilleur de toutes les villes et dire qu’on va faire ça à Saint-Hyacinthe. On n’y arrivera pas. Ça va coûter trop cher. Il faut choisir dans quoi on veut investir et le réaliser de la meilleure façon possible. Le but est de ne pas endetter outre mesure les citoyens et augmenter les taxes en fonction de l’inflation du coût de la vie. »

Parmi ses priorités, on note la réalisation du parc de la Métairie et la construction d’un cinquième pont (sur Casavant Ouest) afin d’atteindre le Domaine sur le Vert. Bien que cela ne verra probablement pas le jour au cours du prochain mandat, le conseil municipal devra préparer le terrain. M. Beauregard compte aussi cogner aux portes du gouvernement fédéral afin de mettre la main sur une subvention dédiée à la reconstruction de la promenade Gérard-Côté.

« S’il ajoute 5 M$ et la Ville un autre 5 M$, on peut faire la moitié de la promenade. Tant qu’à faire une promenade, je veux en faire une belle. On veut que la promenade soit invitante pour la population. Je pense qu’il faudra faire le projet par phase. Si on est capable de monter un budget de 15 M$, on aurait une première phase. C’est sûr qu’on va toujours être à la recherche de subventions », affirme-t-il.

Environnement

L’environnement est l’un des thèmes les plus présents dans sa plateforme électorale. « On ne peut plus éviter l’environnement. Il faut en être conscients. Il ne faut pas juste se fier aux gouvernements fédéral et provincial pour faire les choses. Il faut faire notre part, mais on va avoir besoin d’eux. Si le provincial ne contribue pas, la Ville ne peut pas tout faire seule. La Ville a des représentations à faire. On le voit, la population est de plus en plus préoccupée par l’environnement. Je ne suis pas un écoanxieux, mais un écoresponsable. »

La Ville devra améliorer davantage les infrastructures d’égouts pluviaux et sanitaires ainsi que le réseau d’aqueduc afin d’éliminer les déversements et les pertes d’eau, souligne-t-il. L’aspirant maire souhaite aussi mettre à jour la Politique de l’arbre afin d’exiger un permis pour toute coupe d’arbre sain partout sur le territoire.

Loisirs

André Beauregard veut relancer le projet de centre communautaire pour les 50 ans et plus dans le quartier Hertel–Notre-Dame. Le centre communautaire actuel a besoin d’amour, ajoute-t-il. Un nouveau bâtiment pourrait contenir des terrains de pétanque intérieurs permettant d’y jouer aussi à l’hiver.

En juin dernier, le candidat avait critiqué publiquement la piètre qualité des terrains de baseball. La Ville compte sept terrains de baseball sur son territoire, mais aucun adapté à la pratique de baseball junior et senior ni aux tournois adultes de calibre provincial. M. Beauregard veut ainsi construire un terrain qui correspond à ces critères. Il a fait cette sortie en juin après avoir tenté de changer la situation pendant des années sans succès, dit-il. L’aspirant maire ne sait pas encore où cette construction pourrait se réaliser.

« C’est à explorer. Ça prend un endroit pas trop près des résidences. C’est le problème qu’on a avec les terrains existants. Tous les terrains de balle sont issus des ex-villes [avant la fusion]. Ils sont enclavés par des résidences. On ne peut pas les agrandir. On a regardé des endroits au fil des années, mais ç’a été arrêté parce qu’il n’y avait pas de volonté des anciens conseils municipaux », mentionne-t-il.

Transparence

L’autre candidate à la mairie Marijo Demers a à plusieurs reprises critiqué le niveau de transparence des décisions prises par la Ville de Saint-Hyacinthe au cours des dernières années. Pour André Beauregard, il est évident qu’on peut améliorer les communications avec les citoyens et les médias, mais dans une certaine mesure.

« On a tout avantage, en tant que Ville, à mieux communiquer avec les citoyens et les médias. D’ailleurs, on a ajouté des ressources en communication. Il faut être plus transparent dans les dossiers qui peuvent l’être. C’est sûr que, quand un dossier touche un [acteur] privé et rien n’a été signé, tu ne peux pas être transparent. Il y a des choses, même si on veut être le plus transparent possible, qu’on ne peut pas dire. »

image