25 février 2016
Élection partielle dans Saint-Sacrement
Annie Pelletier de justesse
Par: Benoit Lapierre
Annie Pelletier, nouvelle représentante du district Saint-Sacrement au conseil municipal, en compagnie du maire Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Annie Pelletier, nouvelle représentante du district Saint-Sacrement au conseil municipal, en compagnie du maire Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Annie Pelletier, la seule femme qui était en lice à l’élection partielle dans le district Saint-Sacrement, est parvenue à devancer ses six adversaires dimanche, mais par le mince écart de trois voix de majorité.

Publicité
Activer le son

Au terme du scrutin qui s’est déroulé au centre communautaire Bourg-Joli, Mme Pelletier a obtenu 101 voix, contre 98 voix en faveur de Danny Laroche, qui en était à sa troisième tentative pour ravir le siège de conseiller du district 7. M. Laroche avait également terminé deuxième aux élections générales de 2013 et 2009.

Donald Poirier s’est classé troisième avec une récolte de 91 voix. Il a été suivi de ­Patrick Robert (81 voix), Frédéric Brillon (73 voix), Jeannot Caron (34 voix) et Marcel Delage (12 voix). Au total, 494 électeurs se sont exprimés (quatre bulletins ont été ­rejetés), ce qui correspond à un taux de ­participation d’à peine 12,04 %, considérant que 4103 électeurs étaient inscrits sur la liste électorale.

« Je suis fière du travail accompli, je suis fière de moi, je suis fière de ma victoire », a confié au COURRIER la conseillère élue. Toutefois, elle n’a pas caché sa surprise ­devant un si faible taux de participation. « On s’attendait plus à un taux de 15 % qui aurait pu monter jusqu’à 20 %. Mais comme le vote ne sortait pas, on savait tous que ce serait très serré. Tout s’est quand même très bien déroulé, c’est une belle ­expérience et je serai là en 2017. »

Dans le contexte d’une course à sept ­candidats, Danny Laroche anticipait lui aussi une participation citoyenne plus forte. L’apathie de beaucoup d’électeurs l’a déçu, mais il n’est pas démoralisé par les résultats. « Quand un gars perd par trois votes seulement, il peut être fier de ce qu’il a réalisé. L’an prochain, on recommence, dans ce district ou ailleurs », a-t-il annoncé.

Annie Pelletier succède donc à Brigitte Sansoucy, qui avait dû abandonner son siège au conseil municipal l’automne ­dernier, à la suite de son élection comme députée fédérale de la circonscription de Saint-Hyacinthe/Bagot. La nouvelle conseillère doit être assermentée le lundi 29 février, de manière à ce qu’elle puisse prendre part à la séance plénière que le conseil tiendra ce jour-là.

Native de Saint-Hyacinthe, Mme Pelletier est souscriptrice principale en entreprise chez Intact Assurance. Elle occupe aussi un siège de commissaire à la Commission ­scolaire de Saint-Hyacinthe.

image