7 avril 2016
Apprendre à surmonter le deuil
Par: Rémi Léonard
De gauche à droite, Johanne Delage, mairesse suppléante, Alain Pelletier, directeur général des Amis du Crépuscule, Brigitte Sansoucy, députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Roger Nault, président d’honneur, Frédérick Miller et Virginie Rioux du traiteur Le Fin Palais et Geneviève Lemay, attachée politique de la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy. Photo François Larivière | Le Courrier ©

De gauche à droite, Johanne Delage, mairesse suppléante, Alain Pelletier, directeur général des Amis du Crépuscule, Brigitte Sansoucy, députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Roger Nault, président d’honneur, Frédérick Miller et Virginie Rioux du traiteur Le Fin Palais et Geneviève Lemay, attachée politique de la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’organisme les Amis du Crépuscule organise un souper dégustation de financement le 22 avril au Théâtre La Scène. Depuis plus de 20 ans, ils accompagnent des personnes en fin de vie et leur entourage ou celles ­endeuillées par le décès d’un proche.

Publicité
Activer le son

Une cinquantaine de bénévoles formés oeuvrent aujourd’hui pour l’organisme. « C’est avec beaucoup de compassion et de bonté qu’ils remplissent leur mission », a souligné Johanne Delage, mairesse suppléante de la ville de Saint-Hyacinthe. L’entrepreneur Roger Nault, qui est ­président d’honneur de l’activité cette année, a aussi fait valoir le courage et la sensibilité de ceux qui donnent de leur temps pour cette cause.

Les Amis du Crépuscule offrent des ­services à des personnes de tous les âges, dont celles aux soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu, dans les CHSLD et même à domicile qui voudraient se confier, être écoutées ou qui ont simplement besoin d’une présence.

En plus des suivis individuels, les ­services s’étendent aussi à des groupes de soutien, notamment pour les enfants qui ont perdu un proche, indique le directeur général des Amis du Crépuscule, Alain Pelletier. « Les enfants aussi peuvent vivre un deuil et avoir de la peine », affirme-t-il. L’atelier de groupe « J’écoute ma toute petite voix » s’adresse donc spécialement à eux.

Les adolescents ont également des ­besoins particuliers et les Amis du ­Crépuscule ont développé une approche pour mieux les rejoindre, assure M. Pelletier. En les accompagnant au fil de sept rencontres hebdomadaires, les bénévoles utilisent la « métaphore de la route » pour faire cheminer les jeunes à travers leur deuil, explique-t-il. L’an ­dernier, c’est plus de 1200 personnes qui ont été touchées par les différents ­services des Amis du Crépuscule.

Virginie Rioux et Frédérick Miller du traiteur Le Fin Palais concocteront le ­souper gastronomique du 22 avril. Les fonds récoltés serviront à financer les ­activités de l’organisme, particulièrement pour soutenir les bénévoles, ­perfectionner leur formation et leur offrir des activités de ressourcement. « Ce n’est pas donné à tout le monde et ceux qui s’impliquent sont vraiment faits pour ça », reconnaît Roger Nault.

Pour informations, contactez les Amis du Crépuscule au 450-252-2737.

image