15 novembre 2012
Apprendre des drames du passé
Par: Le Courrier

661lv1s-passage

publicité

661lv1s-passage

M. Benoit LapierreLe Courrier de Saint-HyacintheBonjour mon ami,

En lisant Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 25 octobre, un article que vous avez écrit dans les pages A6 et A7 concernait soit la construction d’un tunnel ou d’un passage à niveau pour réunir les deux sections du boulevard Casavant. Construire un passage à niveau prouverait qu’un passage à niveau vaut pas mal plus cher qu’une vie.Cela peut vous faire rire autant que vous voudrez, mais que direz-vous lorsque vous lirez dans une édition du Courrier qu’un accident vient de se produire au passage à niveau du boulevard Casavant et qu’il y a un ou plusieurs décès dans cet accident. On a qu’à penser à ce qui s’est produit en 1938 au Collège Sacré-Coeur où il y a eu plusieurs personnes décédées à cause de l’incendie du Collège. Où étaient les pompiers lors de cet incendie? Ils étaient près de la gare du CN à attendre la fin du passage du train de marchandises. S’il y avait eu un tunnel, il y aurait eu beaucoup moins de morts et peut-être aucun décès car les pompiers auraient eu beaucoup plus de temps pour combattre l’incendie.Pour écrire sur ce sujet, je me suis souvenu d’un article paru dans une édition du Courrier il y a quelques années relatant ce fameux incendie. Avec un tunnel, les véhicules d’urgence n’attendraient plus pour traverser le chemin de fer.Donc un tunnel pourra sauver une et peut-être plusieurs vies. Donc un tunnel au plus vite et adieu la traverse à niveau.Amicalement,

Denis LapierreSaint-Hyacinthe

image