5 mars 2015
le pissenlit
Au CSSSRY
Par: Le Courrier

publicité

En début de semaine, nous avons reçu des informations à l’effet que les visites étaient restreintes au centre hospitalier Honoré-Mercier en raison d’une éclosion de C. ­difficile au 6e étage. Vérification faite auprès de la direction des communications, on nous dit qu’il n’y aurait aucun cas de C. difficile depuis le 27 janvier. Il y a quelqu’un, quelque part qui ne dit pas la vérité, ou encore les communications sont déficientes entre les différents services du CSSSRY et les agents de sécurité à l’entrée. Ne pourrait-on pas obliger les hôpitaux à déclarer les éclosions de façon quotidienne à même les relevés sur l’achalandage à l’urgence? Cela éviterait beaucoup de confusion.

image