7 janvier 2016
La rose
Au Dr Thomas Sabourin et cie
Par: Le Courrier

publicité

Quand tu te présentes à l’urgence un ­dimanche 3 janvier, que la salle d’attente est bondée et qu’il y a 43 personnes sur civière, tu crains le pire. Même si l’objet de ta visite est un adolescent de 14 ans avec une fracture de la clavicule. Résultat : une attente de plus ou moins six heures que je qualifierais de fort acceptable et des soins exceptionnels d’un urgentologue et d’infirmières visiblement débordés. D’autres malades ont ­patienté plus de 25 heures. Avaient-ils raison d’être là?

image