30 janvier 2020
Le pissenlit
Au lustre perdu
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Les médias s’éveillent à la réalité maskoutaine en ce qui a trait à l’usine de biométhanisation et à ses ratés. Les champions de la biométhanisation perdent de leur lustre. Extrait d’un texte du Devoir du 27 janvier : « Pendant ce temps, les usines déjà existantes trébuchent. À Saint-Hyacinthe, la piètre qualité des matières recueillies empêche l’usine d’en faire du biogaz, forçant la Ville à les faire composter ailleurs. Pendant ce temps, à Rivière-du-Loup, la Ville a dû réinvestir dans son usine parce que le gaz liquéfié qu’elle produisait ne se vendait pas. Seule l’usine de Varennes est considérée comme un succès. » Varennes un réel succès? Je demande à voir de plus près…

image