23 juin 2011
Au pays du vin vert
Par: Hélène Dion

Se promener dans la région du « Vinho Verde » c’est découvrir un paysage verdoyant, ondulé par les montagnes, enserré entre les rivières Minho et Douro et l’océan Atlantique. Cette région au nord du Portugal invite à un voyage au pays des paons sauvages, du fameux Bacalao (morue) et bien sûr de ce vin léger et frais que l’on nomme le Vinho Verde.

Publicité
Activer le son

Les Vinhos Verdes sont des vins conçus pour désaltérer. Leur robe est habituellement très pâle et offre des arômes de fleurs, de fruits et parfois minéraux. En bouche, le Vinho Verde se reconnaît par son côté légèrement sucré et pétillant. Même si certains Vinhos Verdes sont « tranquilles » et totalement secs! On le consomme très frais, jeune, avec des plats asiatiques, dont les sushis, ou en apéro lorsque le soleil est très chaud!

Les vins : une confusion effervescente

Boire du Vinho Verde c’est bien beau, mais trouver son style est une aventure un peu plus hasardeuse. Il y a trois classifications officielles de Vinho Verde, soit les Classiques, les Vinhos Verdes avec mention géographique et les Vinhos Verdes Alvarinho, qui traduisent le degré d’alcool naturel obligatoire.Dans les trois cas, il ne doit jamais dépasser les 14 °. Le Vinho Verde se décline en plusieurs styles non officiels selon les cépages qui le composent, selon qu’il y a de l’effervescence (naturelle ou non) et des sucres résiduels en grande quantité ou non. Il est donc difficile de savoir ce qui se trouve dans la bouteille avant d’y avoir goûté puisqu’aucune mention n’est précisée sur l’étiquette. Sur ce point, il serait utile d’avoir une mention concernant la « sucrosité » du vin sur la contre-étiquette, à l’exemple des Qualitatswein mit pradikat en Allemagne. Sur toute la surface productrice du Vinho Verde (qui représente 15 % de la surface viticole portugaise), dans huit des neuf sous-régions, on ne peut mentionner le cépage Alvarinho sur l’étiquette. Seul Monçao, royaume de l’Alvarinho, peut indiquer l’utilisation de ce cépage blanc, le seul capable de faire quelques années de bouteilles. À Monçao, les sols granitiques, le climat plus chaud et l’influence modérée de l’océan, ainsi que l’histoire qui relate que ce cépage était planté dans la région dès le 13e siècle, en font la région protégée de l’Alvarinho. Le Portal do Fidalgo 2008 de la coopérative Provam a d’ailleurs démontré une belle évolution en bouteille, alliant les fruits exotiques, l’amande et une minéralité qui gardait la structure bien tendue. J’ai découvert de bons Vinhos Verdes, donc ceux de Provam et ceux de la Quinta do Cruzeiro dans la sous-région de l’Ave. L’Alvarinho de la Quinta Edmun do Val, élaborée avec bâtonnage, était excellente également. Ici au Québec, moins de 10 Vinhos Verdes sont disponibles en succursales, le plus populaire étant le Fonte de la Quinta da Aveleda (10,80 $ – Code : 5322) ou alors le Campo da Vinha (10,50 $ – Code : 597542). Si vous avez la chance de déguster des « Indications géographiques Minho », ces appellations que l’on pourrait comparer à des « IGT » italiennes, tentez le coup! Mais cette portion de l’offre est marginale et ne totalise que 2 % de la production totale. Libérés des contraintes de l’appellation, les vignerons s’aventurent souvent dans des assemblages intéressants et des rendements plus contrôlés (les rendements élevés et les faibles densités sont d’ailleurs responsables de certains Vinhos Verdes dilués). La conduite traditionnelle de la vigne (en hauteur), encore en vigueur dans certains vignobles, permettait la culture du maïs simultanée, mais les vins qui en résultaient trahissaient le manque de maturité des raisins. Le résultat des vins est à l’origine du nom de ce vin : le Vinho Verde, le « vin vert » qui présentait une acidité vive.

Aller à Guimarães

Pour ma part, j’ai adoré traverser le paysage vert de la région, où les gens sont accueillants et gentils.

En plus du vignoble, il est intéressant de visiter Guimarães, une ville située au centre de la région de Vinho Verde, à l’architecture alliant bois et pierre, à une cinquantaine de kilomètres de Porto. Vous avez là un exemple de la valeur historique de cette ancienne partie de la Galice du Sud. Désignée Patrimoine mondial en 2001, Guimarães a été fondée en 959 soit avant la reconnaissance du royaume du Portugal. Là, il faut goûter à la fameuse pâtisserie Tortes de Guimarães, une spécialité des sœurs du couvent Santa Clara devenu aujourd’hui le siège de la mairie.Avant de quitter, on repart avec un couteau de Guimarães puisque la ville est le plus important producteur de couteaux en Europe.

Les cépages recommandés pour le Vinho Verde

En blanc : Avesso, Azal, Alvarinho, Arinto, Trajadura, Loureiro En rouge : Vinhao, Amaral, Alvarelhao et BorraçaEn rosé : Espadeiro et Padeiro

image