10 mai 2012
Au secours d’amour! : un cri de détresse… et de bonheur
Par: Le Courrier
Les finissants de l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe interprèteront les personnages du dramaturge et metteur en scène Daniel Danis dans le cadre de leur dernière production de stage.

Les finissants de l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe interprèteront les personnages du dramaturge et metteur en scène Daniel Danis dans le cadre de leur dernière production de stage.

Les finissants de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe présenteront à partir du 11 mai leur dernier spectacle Au secours d’amour!, d’après La Confrérie de Paroles de Gill Champagne. Il s’agit d’un collage des textes Cendres de Cailloux et Le langue-à-Langue des chiens de roche de Daniel Danis, dans une mise en scène de Jacques Rossi.

publicité

Professeur et metteur en scène de longue date à l’École nationale de théâtre du Canada, Jacques Rossi a accumulé près de 80 mises en scène significatives. Il dirige les finissants de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe dans le cadre de leur dernière production s’inscrivant dans leur formation.

« La Confrérie de Paroles est le résultat de deux pièces de Daniel Danis imbriquées l’une dans l’autre et dont les thématiques font échos. Gill Champagne a fait cela au départ dans le cadre d’un exercice. Je suis donc parti de ce principe-là, mais j’ai retouché un peu l’écriture. C’est la raison pour laquelle j’ai changé le titre de la pièce pour Au secours d’amour! », explique Jacques Rossi.Cendres de cailloux, écrite en 1992, et Le langue-à-Langue des chiens de roche, écrite près de dix ans plus tard, présentent des univers tragiques et douloureux, mettant en scène une histoire d’amour qui oppose un monde rural à un autre plus moderne. « La pièce présente une tonalité grave avec des moments tragiques, mais sans lourdeur, indique le metteur en scène. Il n’y a jamais de mélodrame avec cet auteur-là. Il se préoccupe de l’avenir de l’homme, mais il n’écrit jamais avec un message en tête. »Avec des thématiques telles que, l’amour, le deuil, la victimisation, la reconnaissance et le relationnel, Au secours d’amour! est un cri de détresse et de bonheur à la fois qui met en scène une langue poétique, symbolique et quotidienne, qui vaut d’ailleurs à Daniel Danis sa réputation. « Ce qui est typique chez cet auteur-là, c’est la langue. Elle est son outil principal. Il développe une façon de proférer qui est tout à fait personnelle et unique parce qu’il arrive à utiliser les trois moyens de profération, le monologue, le récit et le dialogue, dans une même ligne et c’est assez rare », explique-t-il.Un théâtre-récit à plusieurs voix fondé sur la mémoire subjective, sensorielle et émotionnelle, Au secours d’amour! est un défi de taille pour les finissants de l’année 2011-2012 puisqu’il se veut, selon le metteur en scène, une hybridation de tout ce que le théâtre a établi dans les modes. « Il s’agit d’une pièce plus moderne. C’est une forme que les étudiants n’ont pas faite encore. Et je pense qu’ils vont s’en souvenir longtemps », précise-t-il.Au secours d’amour! sera présentée du 11 au 17 mai dès 20 h à la salle Léon-Ringuet du Cégep de Saint-Hyacinthe, à l’exception du dimanche 13 mai où la représentation aura lieu à 16 h. Aucune représentation ne sera donnée le lundi 14 mai. Pour les réservations, on peut contacter le 450 773-6800 ou le 514 875-4445, pour les personnes de la Rive-Sud et Montréal, au poste 2408.

image