12 janvier 2012
Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains
Au service des gens et de l’environnement!
Par: Le Courrier
Ilham Krim, directrice générale de la Ressourcerie.

Ilham Krim, directrice générale de la Ressourcerie.

Au cours de ses deux premières années d’existence, La Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains a détourné de l’enfouissement 383 tonnes de matériel en tout genre. C’est d’ailleurs parce qu’il voyait des meubles pratiquement neufs prendre le chemin du dépotoir que Roger Lafrance a décidé d’agir.

Publicité
Activer le son

En compagnie d’un groupe d’individus convaincus de l’importance de réduire à la source, de réutiliser, de recycler et de valoriser, soit les 3 RV, il a mis sur pied cet organisme sans but lucratif et entreprise d’économie sociale en 2009. Il est actuellement trésorier au sein du conseil d’administration.

La Ressourcerie recueille des meubles, vêtements, accessoires, jouets, appareils électroménagers ou de la vaisselle, en bon état, et les revend, à très bons prix, à des personnes dans le besoin ou à des individus ou des familles qui ont choisi de consommer autrement, de manière « plus écologique ». Ilham Krim, directrice générale de l’organisme depuis quelques semaines, a débuté son apprentissage sur le plancher. « J’ai commencé à la base, alors j’ai une bonne idée de ce qu’il faut faire pour que ça fonctionne bien et que nous poursuivions notre croissance », indique-t-elle. À Acton Vale, la Ressourcerie a récemment emménagé dans un local qui correspondait mieux à ses besoins et à ceux de ses clients. Il est situé au 1409, rue Acton. On y trouve principalement des meubles, tandis qu’à Saint-Hyacinthe, au 1135, boul. Laframboise, la friperie a récemment pris plus d’importance. Elle occupe dorénavant près de la moitié de la superficie. « Les gens amènent les vêtements dont ils ne veulent plus, ce qui nous permet de réserver le camion pour le transport des meubles », explique la directrice générale.

Deux missions

La Ressourcerie s’est donnée deux missions : la réduction des matières résiduelles par les 3 RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation) et la création d’emplois. Elle embauche parfois des gens qui ont un parcours professionnel hors normes et accueille des personnes tenues d’effectuer des travaux communautaires. La Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains compte actuellement sept employés.

« Notre clientèle est surtout formée de gens dans le besoin, mais tous sont bienvenus. Il y a parfois des donateurs qui apportent des choses et qui, en faisant le tour, trouve un objet qui leur convient. Les gens qui ont besoin d’aide pour le transport des meubles dont ils veulent se départir peuvent communiquer avec nous. Les autres objets, vêtements, livres, jouets, accessoires, vaisselle, peuvent être apportés sans rendez-vous, durant nos heures d’ouverture. Parmi nos donateurs, il y a des hôtels, des centres d’hébergement ou des gens qui cassent maison ou qui rénovent. Ce que nous voulons, c’est que la population maskoutaine développe le réflexe de penser à nous avant de jeter un objet qui est réutilisable. Il faut que ça devienne un automatisme », affirme Mme Krim. Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains Dirigeante : Ilham Krim Année de fondation : 2009 Municipalités : Saint-Hyacinthe et Acton Vale Secteur d’activité : économie sociale

image