14 juillet 2016
Aucun arbre atteint de l’agrile du frêne à l’ITA
Par: Le Courrier
Le dépistage de l’agrile du frêne a été effectué à l’égard des 50 spécimens que l’on trouve à l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe et au Jardin Daniel A. Séguin.

Le dépistage de l’agrile du frêne a été effectué à l’égard des 50 spécimens que l’on trouve à l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe et au Jardin Daniel A. Séguin.

En mai dernier, l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe a procédé au dépistage de l’agrile du frêne sur une cinquantaine de spécimens se trouvant sur ses terrains et ceux du Jardin Daniel A. Séguin. À la suite de cette vaste opération menée par une équipe composée de professeurs, de technologues et d’étudiants, l’ITA est heureux d’annoncer qu’aucun de ces frênes n’en est atteint.

Publicité
Activer le son

L’ITA mettra dorénavant l’accent sur la prévention de la propagation de l’agrile en réalisant des tests de dépistage chaque printemps. À titre préventif, les frênes seront traités au moyen d’une injection dans le tronc; deux types de traitement seront effectués pour en comparer l’efficacité. La mise en oeuvre de ces traitements a été jugée conforme par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Précisons que l’agrile du frêne (Agrilus planipennis) est un coléoptère envahissant d’origine asiatique qui s’attaque à toutes les espèces de frênes et entraîne la mort des arbres. Il ne connaît pas de prédateur naturel suffisamment efficace pour limiter sa propagation.

image