30 août 2018
Petit Festival de la chanson de Granby - 6 à 9 ans
Audrey-Anne Brouillette rafle le 3e prix
Par: Maxime Prévost Durand
Frédérique Simard, Laurence Boileau, Frédéric Goulet, Ariane Coddens et Annabelle Payant, tous diplômés du Cégep de Saint-Hyacinthe, travaillent depuis des mois sur le concept de la Buvette théâtrale. Photo courtoisie

Frédérique Simard, Laurence Boileau, Frédéric Goulet, Ariane Coddens et Annabelle Payant, tous diplômés du Cégep de Saint-Hyacinthe, travaillent depuis des mois sur le concept de la Buvette théâtrale. Photo courtoisie

La Maskoutaine Audrey-Anne Brouillette, âgée de 9 ans, a charmé le jury au Petit Festival de la chanson de Granby, tenu au cours de la fin de semaine. La jeune chanteuse a raflé le 3e prix dans la catégorie des 6 à 9 ans.

Pour l’occasion, elle a interprété la chanson « Je vole » de Michel Sardou, inspirée par la reprise de la chanteuse française Louane. Sa performance lui a permis de se démarquer parmi les huit chanteuses en compétitions dans cette catégorie.

Il s’agissait pour Audrey-Anne d’une première participation au Petit Festival de la chanson de Granby. Au terme du processus de sélection ce printemps, elle avait été sélectionnée pour passer à la grande finale. Parmi les membres du jury, on retrouvait l’artiste invitée Renée Wilkin, ancienne participante et finaliste de l’équipe de Marc Dupré à l’émission La Voix.

Audrey-Anne pratique le chant depuis près de deux ans. Elle fréquente notamment l’école de musique Avant-Scène.

Une autre finale pour Maïsan Jos
De son côté, la chanteuse maskoutaine Maïsan Jos a atteint pour une deuxième année consécutive la finale du Petit Festival de la chanson de Granby.
Récipiendaire du 1er prix dans la catégorie des 6 à 9 ans l’an dernier, elle a cette fois fait résonner sa voix chez les 10 à 13 ans. Son interprétation de « Quand on n’a que l’amour » en demi-finale le 18 août lui a permis d’être sélectionnée parmi les huit finalistes de son groupe d’âge.

Elle n’a finalement pas été couronnée parmi les trois récipiendaires, mais a tout de même réussi à séduire le public par sa grande résilience. Aux prises avec des maux de gorge depuis l’automne dernier, elle a tenu malgré tout à participer au concours et a réussi à offrir de très belles performances.

image