20 avril 2017
Authentique Saratoga
Authentique Saratoga
Par: Olivier Dénommée
« On est vraiment nous-mêmes sur scène. On est juste un peu mieux habillés que dans la vie normale, mais c’est tout! », rassure Michel-Olivier Gasse, qui forme le duo Saratoga avec l’auteure-compositrice-interprète Chantal Archambault.   Photo Marc-Étienne Mongrain

« On est vraiment nous-mêmes sur scène. On est juste un peu mieux habillés que dans la vie normale, mais c’est tout! », rassure Michel-Olivier Gasse, qui forme le duo Saratoga avec l’auteure-compositrice-interprète Chantal Archambault. Photo Marc-Étienne Mongrain

Le duo Saratoga est né en 2015 d’un désir commun de Chantal Archambault et de Michel-Olivier Gasse, couple dans la vie, de jouer sur scène leur musique dans une ambiance intime. C’était un projet éphémère… ou plutôt c’est ce qu’ils croyaient! Deux ans plus tard, Saratoga a un EP et un album complet à son actif, et multiplie les spectacles. LE COURRIER s’est entretenu avec Michel-Olivier Gasse, moitié masculine du groupe, au lendemain d’une tournée outre-Atlantique.

« On revient d’une tournée d’un mois en Europe. On a joué le 50e spectacle depuis le lancement de Fleur (le premier album) en avril », relate celui qui a longtemps joué de la basse avec Vincent Vallières. Le succès inespéré du projet a fait en sorte qu’il se consacre maintenant à temps plein au duo. « On se permet de rester nous-mêmes, et la réception est bonne. On croit rêver! »

Fleur

Lancé à la mi-octobre 2016, l’album Fleur est considéré comme « une bulle, une ambiance déclinée de différentes façons », selon Michel-Olivier Gasse. À l’image de cette douceur en studio, le duo propose une formule complètement dépouillée sur scène. « On vient ralentir la pulsion des gens », précise le contrebassiste et chanteur, qui s’est admis surpris de ne jamais avoir à se battre pour obtenir le silence du public, même dans les bars. « C’est vrai que notre formule est plus adaptée à la réalité d’une salle, mais je connais Le Zaricot depuis longtemps et j’aime le respect qu’il y a », commente-t-il, répétant la règle « Le silence est d’or et le blabla c’est dehors ».

Le duo s’y arrêtera justement le 22 avril. Qu’a à dire Michel-Olivier Gasse aux sceptiques? « Notre spectacle n’est jamais plate, que ce soit votre genre ou pas du tout! » C’est donc à une soirée très intime que la population est invitée ce samedi, dès 20 h. 

image