23 septembre 2021
Aux candidat(e)s des élections municipales à Saint-Valérien-de-Milton
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Le dernier rapport du GIEC démontre l’urgence climatique, et les projections vers demain nous interpellent vis-à-vis de la nouvelle représentativité municipale.

L’agriculture occupe la majorité de notre territoire et les producteurs sont les premiers touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes, comme les sécheresses à répétition, et les répercussions sur l’environnement, entre autres les problèmes liés à la disponibilité et à la qualité de l’eau, à la santé des sols et à la biodiversité.

Notre Municipalité ne doit pas ignorer la gravité de ces enjeux. Elle doit proposer des solutions pour les atténuer ou s’y adapter, et les défis collectifs sont nombreux. Les jeunes familles s’enracineront davantage dans un milieu de vie sain, là où il y aura des projets communautaires durables, respectueux de la nature, de l’environnement et du patrimoine.

Engagez-vous explicitement à soutenir la protection et à promouvoir la biodiversité, les boisés, les tourbières filtrantes, les milieux humides et les paysages! Pourquoi, par exemple, n’implanterait-on pas des bandes fleuries et des îlots de végétaux afin de favoriser la biodiversité, tel que le préconise le MAPAQ?

Engagez-vous explicitement à soutenir la nouvelle stratégie d’urbanisme et d’aménagement des territoires (MAMH) et à promouvoir la mise en valeur du patrimoine afin de contribuer au développement durable! Par exemple, pourquoi la Municipalité n’encouragerait-elle pas la rénovation de bâtiments existants ou la conversion en maisons bigénérationnelles?

Vous, candidates et candidats, avec quels projets et quelles actions comptez-vous améliorer l’aménagement du noyau villageois et le faire revivre? Prévoyez-vous réserver un espace dans le cœur du village pour un parc central et des jardins communautaires? Un endroit pour la vente de produits locaux (type magasin général ou marché public)?

S’inspirer de ce qui se fait ailleurs et prendre note des initiatives prises par d’autres villages n’est en rien déshonorant. Pensez au projet d’économie sociale du Rucher de Bolton-Est et à la facilitation de la pollinisation. Pensez au Marché Locavore de Racine qui priorise l’offre de produits régionaux et naturels de qualité, répondant aux principes de développement durable et favorisant le lien social. Pensez aussi à la revitalisation du cœur villageois de Saint-Paul-d’Abbotsford contribuant tant à l’identité de la municipalité. Que planifiez-vous pour notre municipalité et notre vivre ensemble?

De quelle manière concrète comptez-vous consolider et revitaliser le territoire compte tenu des nombreuses problématiques esquissées dans le Plan d’urbanisme préliminaire?

Ne pensez-vous pas qu’il faut notamment tout mettre en branle pour rejoindre et encourager la participation citoyenne et informer continuellement la population de tous résultats?

Vouloir s’engager dans le prochain conseil municipal est une noble aspiration, et votre tâche, avec les quelques défis et pistes ici identifiés, risque d’être majeure. Une collaboration dynamique entre l’administration et ses citoyens sera essentielle, notamment pour accroître l’appartenance locale et répondre aux spécificités des Valériennois(es). Serez-vous prêts à cela? La population contribue à sa juste part et s’attend, en retour, à plus de services de proximité.

On souhaite que notre municipalité puisse se distinguer par la mise en place d’actions innovatrices et ainsi améliorer la qualité de vie sur l’ensemble de notre territoire.

Succès à nos futur(e)s élu(e)s!

Hugues Bonenfant, Luc Brunelle et Martine Leclerc pour le Comité de vigilance de Saint-Valérien-de-Milton

image