27 juillet 2017
Le pissenlit
Aux dangers publics
Par: Le Courrier

Le cellulaire à vélo. On en voit de plus en plus et ce n’est même pas interdit par la loi, contrairement aux règles applicables aux automobilistes. Déjà qu’ils se croient souvent tout permis à vélo en ne respectant pas la signalisation en vigueur, les jeunes et même les moins jeunes cyclistes se transforment en véritables dangers publics quand ils se promènent le cellulaire à la main ou à l’oreille. C’est quand même étonnant, pour ne pas dire autre chose, de penser qu’on peut conduire un vélo sans casque et le faire en toute impunité avec un cellulaire à la main et même un taux d’alcoolémie supérieur à 0,08 (80 mg d’alcool pour 100 ml de sang).

image