29 décembre 2016
La rose
Aux livreurs
Par: Le Courrier

publicité

Le 26 décembre, j’ai eu une bonne pensée pour les chauffeurs de taxi, les livreurs, les policiers, les ambulanciers, les chauffeurs de bus et tous ceux qui ont dû braver les éléments par obligation et par nécessité. J’ai d’ailleurs résisté à la tentation de me faire livrer un repas à la maison à l’heure du souper, question de ne pas contribuer directement au malheur d’un livreur. On a donc mangé un repas cuisiné maison en croisant les doigts pour que le réseau électrique d’Hydro-Québec tienne le coup. Et il l’a fait, ce qui confirme qu’il a été assez bien reconstruit à l’hiver 1998. Et ô joie, le verglas sur la voiture avait même disparu au p’tit matin. Quand tu mènes une bonne vie… 

image