19 avril 2018
entre les lignes
Aux rencontres, citoyens!
Par: Le Courrier

Dans un effort louable pour prendre le pouls du vrai monde, et se faire pardonner la gestion du dossier Réseau Sélection, le maire de Saint-Hyacinthe s’est engagé dans une série de rencontres citoyennes. Sa tournée des quartiers a débuté le 4 avril au centre-ville et elle se terminera le 12 juin dans le fief de Bernard Barré. D’ici là, deux arrêts s’annoncent particulièrement intéressants. Le 23 avril du côté de Douville et le 1er mai dans le district de l’imprévisible conseillère de Saint-Thomas-d’Aquin, Linda Roy. 

Publicité
Activer le son

Pourquoi s’intéresser de près à la rencontre du 23 dans le district d’André Beauregard? Disons que le sujet chaud de l’heure à Douville concerne l’implantation d’une nouvelle école. La Ville a fait son lit en ne négociant qu’avec un seul promoteur, en l’occurrence le Domaine sur le vert, au grand dam du Groupe Robin, promoteur du développement immobilier du Havre des Dominicains. Plusieurs sont divisés sur la question.

On retiendra surtout que la Ville de Saint-Hyacinthe a mené ce dossier exactement comme elle l’a fait avec Réseau Sélection. Elle a négocié en catimini avec un promoteur privé et placé les résidants devant le fait accompli. C’est justement cette façon de faire que le maire Corbeil s’est engagé à changer au cours du mandat actuel.

Il sera intéressant de voir si les gens du Domaine sur le vert profiteront du passage du maire pour l’ovationner face à la venue possible d’une école dans ce secteur et si les partisans d’une école au Havre des Dominicains se manifesteront.

Dans le district Saint-Thomas, la rencontre citoyenne sera peut-être l’occasion de reprendre les houleux échanges entre la Ville et une poignée de résidents concernés par la tarification revue et corrigée de travaux d’infrastructures. On se souvient que la conseillère Roy n’avait pas participé à la rencontre du 13 février. Hâte de voir comment le maire et elle-même gèreront les interventions qui ramèneront le sujet sur le tapis.

Pas certain que M. Corbeil sera tellement patient. Cette démarche consiste à prendre le pouls des citoyens, mais qu’on ne s’avise pas chercher des poux!

image