5 septembre 2013
Été dans le 450
Badouri rechargé à bloc pour Saint-Hyacinthe
Par: Émilie Madore
Rachid Badouri poursuit son rodage à Saint-Hyacinthe cette fin de semaine au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Rachid Badouri poursuit son rodage à Saint-Hyacinthe cette fin de semaine au Centre des arts Juliette-Lassonde.

L’humoriste québécois d’origine marocaine Rachid Badouri est de passage pour trois jours au Centre des arts Juliette-Lassonde avec le rodage de son deuxième one man show Badouri rechargé. Il termine, par la même occasion, l’édition 2013 de l’été dans le 450.

Après 400 représentations de son premier spectacle solo Arrête ton cinéma, le succès de son émission Peut contenir des Rachid à la télévision et une tournée en France, c’est un Rachid plus mature qui foulera les planches des salles de spectacles de partout à travers la province jusqu’en 2014.

L’humoriste amène son public à suivre son évolution personnelle depuis son premier one man show il y a six ans. Une intrusion dans sa vie privée en passant par sa passion pour les voitures à son séjour en France. « Dans mon premier spectacle, j’abordais mes origines, certaines de mes passions, rien de très révélateur sur ma personne, rappelle Rachid. J’ai situé les gens, maintenant je suis prêt à entrer dans le vif du sujet et dévoiler ce qui m’habite ».Récemment marié, l’humoriste aborde ce tournant extraordinaire qu’a pris sa vie avec le mariage. Badouri nous ouvre d’ailleurs son coeur en racontant le décès de sa mère et l’obsession pour la santé qui l’habite depuis l’absence de sa mère.Même si l’humoriste avoue avoir acquis une certaine maturité, les numéros de danse et de musique feront toujours vibrer les spectateurs. « Je n’ai pas voulu décevoir de plus jeunes admirateurs, alors j’ai gardé la sauce Badouri. Certains sujets que j’aborde sont parfois plus matures, mais ils le sont dans l’intention de passer un message. Je veux toucher les gens, jeunes et moins jeunes. »

Une partie de plaisir

Saint-Hyacinthe fait partie des trois villes où Rachid Badouri aura présenté le plus de spectacles avec Terrebonne et Québec. « Je m’attends à avoir du plaisir cette fin de semaine avec le public, remarque l’artiste. J’en ai toujours eu ici. Certains humoristes ont tenté de me faire peur en me disant que ça fonctionnait par journée, mais je n’ai jamais trouvé cette baisse d’énergie du public en plus de 20 représentations. »

Une fois la tournée terminée, Rachid pense à prendre une petite pause de scène pour tenter sa chance au cinéma, sans laisser tomber l’écriture pour autant. En attendant, Rachid et son équipe sont au Centre des arts jusqu’au 7 septembre. Pour de plus amples informations, composez le 450 778-3388 ou visitez le www.centredesarts.ca

image