30 janvier 2020
Salon de l’agriculture
Baisse de l’achalandage pour la 34e édition
Par: Jean-Luc Lorry

Pour sa 34e édition, le traditionnel Salon de l’agriculture, qui se tenait du 14 au 16 janvier dans les quatre pavillons d’expositions de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, a attiré 12 101 visiteurs. Photos François Larivière | Le Courrier ©

Lely, un fabricant néerlandais de robots pour vaches laitières, innove en mettant sur le marché un robot qui aspire le lisier dans une étable. Cet équipement autonome peut traiter jusqu’à 350 litres de fumier. Disponible dès le mois de mars, il est vendu au prix d’environ 45 000 $ incluant l’installation. Photos François Larivière | Le Courrier ©

Pour entretenir une prairie, cet équipement destiné aux producteurs laitiers se compose d’une herse étrille - permettant un désherbage mécanique - et d’un roulant à terre. Combinés, la herse à l’avant et le rouleau à l’arrière améliorent la répartition du poids. Photos François Larivière | Le Courrier ©

La 34e édition du Salon de l’agriculture a attiré 12 101 visiteurs, soit 1271 de moins que lors de l’édition 2019, a constaté LE COURRIER.

Publicité
Activer le son

Ce Salon avait lieu les 14, 15 et 16 janvier dans les quatre pavillons d’expositions de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe qui organisait pour la première fois cette activité.

Rappelons que le Salon de l’agriculture et Expo-Champs – un salon extérieur qui se tient à la fin août à Saint-Liboire – sont maintenant sous l’aile de la Société d’agriculture. En novembre 2018, ces deux salons ont été cédés à la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe par l’organisme le Salon de l’agriculture à la suite de sa dissolution.

Chaque édition, les nombreux exposants sur place dévoilent les dernières nouveautés. Ainsi, le milieu agricole peut s’informer des récentes innovations technologiques du secteur.

Cette année, les visiteurs ont pu découvrir la nouvelle génération de tracteurs T8 de New Holland, une gamme entièrement redessinée permettant une connectivité accrue entre l’agriculteur et sa machinerie.

Un robot collecteur de lisier, qui permet de racler, puis d’aspirer les déjections de vaches laitières dans les étables, a connu un franc succès.

Selon les organisateurs, les visiteurs provenaient majoritairement de la Montérégie, des Cantons-de-l’Est et du Centre-du-Québec.

Le Salon de l’agriculture était agrémenté de plusieurs conférences qui, selon les organisateurs, ont attiré entre 150 et 200 personnes chacune.

image