27 mai 2021
Baissez la fenêtre et relevez la manche
Par: Maxime Prévost Durand

Il est maintenant possible de se faire vacciner et de passer son 15 minutes d’observation confortablement installé dans le siège de sa voiture à la nouvelle clinique de vaccination déployée depuis lundi dans le stationnement d’Hydro-Québec, sur l’avenue Pinard. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une autre option s’offre maintenant aux Maskoutains qui souhaitent se faire vacciner contre la COVID-19. En plus du Pavillon La Coop et de différentes pharmacies, une clinique à l’auto, où peuvent être administrées jusqu’à 500 doses par jour, a été lancée lundi dans le stationnement derrière Hydro-Québec, accessible par l’avenue Pinard, à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Trois tentes ont été érigées à cet endroit et permettent de faire passer 18 véhicules à l’heure. Plusieurs passagers, jusqu’à un maximum de quatre, peuvent être vaccinés en même temps, une approche idéale pour les familles qui souhaitent n’avoir qu’un seul rendez-vous maintenant que la campagne est étendue aux 12 ans et plus. Un rendez-vous pris sur la plateforme Clic Santé est requis pour être vacciné.

De la même manière qu’au Pavillon La Coop, les personnes qui s’y présentent doivent confirmer leur rendez-vous et s’inscrire à leur arrivée, puis reçoivent leur dose après avoir répondu aux questions relatives à leur santé. Les véhicules sont ensuite dirigés vers une zone d’attente surveillée où les nouveaux vaccinés sont placés en observation pour une période de 15 minutes. Le temps moyen de passage est semblable à celui des autres centres de vaccination et varie autour de 30 minutes, de l’arrivée à la sortie.

« Tout est fait pour que les gens n’aient pas à sortir du véhicule », mentionne Mario Boudreault, chef de planification des approvisionnements pour Hydro-Québec et l’un des responsables de la coordination du site.

Cette clinique à l’auto, inspirée par celle que l’on retrouve à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau de Montréal, a été déployée par la société d’État en collaboration avec Intact, qui la supporte dans l’opération des activités. Le volet médical est assuré par les infirmières d’Hydro-Québec, tandis que le personnel administratif est celui d’Intact. Le CISSS de la Montérégie-Est procède quant à lui à l’envoi des doses de vaccin et du matériel (seringues notamment) sur ce site.

Après avoir réservé les premières plages horaires à leurs employés, les deux partenaires ont déjà pu ouvrir la clinique au grand public hier, mercredi, même si cette étape ne devait être franchie qu’en début de semaine prochaine.

Une première au Québec

Présente jusqu’au 11 juin dans le stationnement d’Hydro-Québec, la clinique à l’auto se déplacera ensuite dans quatre autres municipalités qui se trouvent sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, dont à Acton Vale dans la semaine du 14 juin et à Saint-Jude dans la semaine du 28 juin.

« On va être la seule clinique à l’auto à bouger au Québec », souligne Mario Boudreault.

Cette initiative s’inscrit dans une volonté de rendre la vaccination plus accessible à des endroits où le taux de gens vaccinés est plus faible.

Au total, Hydro-Québec et ses partenaires visent néanmoins à administrer entre 20 000 et 28 000 doses de vaccin dans le cadre de cette clinique à l’auto d’ici la fin août. Cet objectif comprend un second cycle de vaccination, pour la deuxième dose, qui suivrait plus tard cet été. La clinique à l’auto reviendrait alors trois semaines à Saint-Hyacinthe et ferait une nouvelle tournée dans les mêmes quatre municipalités qu’elle visitera déjà en juin et au début juillet.

COVID-19 : zone orange et baisse des cas

La région maskoutaine aura mérité son passage en zone orange lundi prochain alors qu’une baisse notable des cas de COVID-19 est observée ces jours-ci.

En date de mercredi, la Direction de santé publique de la Montérégie rapportait seulement 13 cas actifs pour l’ensemble de la MRC des Maskoutains, lesquels se trouvaient tous à Saint-Hyacinthe. Dans la dernière semaine, sept nouveaux cas se sont ajoutés au bilan, bien loin des 27 de la semaine précédente.

Le passage en zone orange lundi permettra notamment le retour complet en classe des élèves de la 3 à la 5 secondaire, en plus de la réouverture des salles à manger.

Rappelons que le couvre-feu sera également levé dès ce vendredi et que les rassemblements extérieurs de huit personnes dans les cours privées seront dorénavant permis. Les terrasses des restaurants pourront aussi ouvrir vendredi.

image