9 novembre 2017
Balayage à Sainte-Marie-Madeleine
Par: Benoit Lapierre
Le nouveau maire de Sainte-Marie Madeleine, Gilles Carpentier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le nouveau maire de Sainte-Marie Madeleine, Gilles Carpentier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré sa défaite, André Mousseau compte suivre de près les assemblées du conseil.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré sa défaite, André Mousseau compte suivre de près les assemblées du conseil. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les sept candidats qui incarnaient la continuité à Sainte-Marie-Madeleine au terme du règne de 37 années du maire Simon Lacombe n’ont pas fait le poids aux élections de dimanche.

Publicité
Activer le son

L’équipe Sainte-Marie-Madeleine d’abord que dirigeait André Mousseau a été totalementbalayée, le conseil municipal de la Paroisse étant maintenant composé de tous les membres de Renouveau Sainte-Marie-Madeleine, l’équipe adverse.
« À Sainte-Marie-Madeleine, une tornade est passée : c’est sept sur sept! », se réjouit le chef de l’équipe gagnante et nouveau maire de la Paroisse, Gilles Carpentier, conseiller sortant, au terme d’une chaude lutte à la mairie.
M. Carpentier a obtenu 639 voix contre 505 en faveur de son adversaire Mousseau, ce qui lui confère une mince majorité de 70 voix. À la mairie, le taux de participation des 2175 électeurs inscrits s’établit à 57,1 %. Se retrouvant coincée entre les deux équipes,Jacqueline Lavigne, aussi candidate à la mairie, n’a obtenu que 70 voix.
Aux sièges de conseillers, on ne retrouve donc que des membres de Renouveau Sainte-Marie-Madeleine. Ce sont Ginette Gauvin (1), René Poirier (2), Bernard Cayer (3), Jean-Guy Chassé, conseiller sortant (4), Pascal Daigneault (5) et René-Carl Martin (6). Les conseillers sortants qui avaient adhéré à Sainte-Marie-Madeleine d’abord, Chantal Bernatchez, Lise Cadieux et Daniel Choquette, ont tous subi la défaite.
« Les citoyens ont choisi un conseil compétent pour prendre la relève, et il n’y aura plus personne pour entretenir les rancunes. Les réunions vont se dérouler dans la politesse, avec un peu d’humour aussi, et les réponses aux questions seront données par les gens assis autour de la table », annonce le maire Carpentier, précisant que la première séance du nouveau conseil aura lieu le 13 novembre.
Favorable au regroupement avec le Village de Sainte-Madeleine, M. Carpentier a expliqué que son équipe avait lutté contre la désinformation dans ce dossier en allant frapper à 900 portes sur 1200 au total, marchant deux par deux avec leurs chandails verts de Renouveau Sainte-Marie-Madeleine. « Notre premier mandat, ce sera de terminer l’étude sur le regroupement, parce qu’elle est plus ou moins complète. Il faut la réactualiser avec les vrais chiffres, ce qu’on fera au début de 2018. Il faut aussi ouvrir les livres de la municipalité pour voir ce qui s’est passé dans les derniers mois », a-t-il ajouté. M. Carpentier était entré au conseil de Sainte-Marie-Madeleine en mars 2015, à la suite d’une élection partielle.
De son côté, André Mousseau n’a pas caché que les résultats des élections l’avaient beaucoup attristé. « Je suis très déçu. Je pensais qu’on répondait aux attentes de nos gens, sur l’aspect « loisirs » entre autres, pour qu’on ait une communauté plus intéressante. Ces gens-là (dans l’ancien conseil) avaient mis fin à l’OTJ. Mais c’est la démocratie, la population a décidé, et on sera au conseil tous les mois pour les regarder aller. »
Concernant le projet de fusion, il croit aussi que l’étude doit être retravaillée, mais dit douter de la volonté du nouveau conseil de la réviser « avec les vrais chiffres ». 

image