30 octobre 2014
Guillaume Brisebois
Bâtir le futur à partir du présent
Par: Maxime Prévost Durand
« Je veux essayer d’être un exemple pour les jeunes qui viennent d’arriver », soutient Guillaume Brisebois.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

« Je veux essayer d’être un exemple pour les jeunes qui viennent d’arriver », soutient Guillaume Brisebois. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Guillaume Brisebois a entamé en septembre sa deuxième saison avec le Titan d’Acadie-Bathurst. Déjà à sa première saison, il s’est établi comme un pilier en défensive pour l’équipe des Maritimes et on souhaite maintenant bâtir l’avenir de la formation autour de lui.

Publicité
Activer le son

Même s’il n’a que 17 ans, cet ancien des Gaulois d’Antoine-Girouard ne le laisse aucunement paraître. Du haut de ses 6 pi 2 po et 173 lb, Brisebois affiche une maturité déconcertante pour un joueur de son âge. Une qualité qui n’a pas échappé à son entraîneur, Mario Pouliot, qui l’a nommé capitaine de l’équipe.

« Guillaume est un défenseur très responsable et mature. C’est le joueur autour duquel on veut bâtir notre équipe. C’est l’image qu’on veut donner à notre organisation », a résumé l’entraîneur-chef du Titan.

On le perçoit également dans les commentaires du principal intéressé. « Je veux essayer d’être un exemple pour les jeunes qui viennent d’arriver [avec l’équipe] », nous racontait-il lors du passage du COURRIER à Drummondville, où le Titan affrontait les Voltigeurs, au début octobre.

Parmi ses nouveaux coéquipiers, il voyait d’ailleurs deux anciens Gaulois, avec qui il a joué durant son stage midget AAA, trouver une place au sein de l’organisation. Nicolas Dumulong, qui avait terminé la saison 2013-14 avec Bathurst, et Jeffrey Truchon-Viel ont joint les rangs du Titan. « J’étais très content quand j’ai su que les deux venaient avec le Titan, je m’entendais bien avec eux. Ils apportent beaucoup d’énergie. »

Dans la mire LNH

Déjà, Guillaume Brisebois est sur les radars de la Ligue nationale de hockey. En début de saison, la Centrale de dépistage de la LNH plaçait son nom sur la liste préliminaire en vue du prochain repêchage, accordant la note « B » à l’Hilairemontais, signifiant qu’ils prévoient le voir être repêché en deuxième ou troisième ronde.

« C’est juste une liste, rétorque Brisebois lorsqu’on lui en fait mention. C’est l’opinion de certaines personnes. Pour certains, je peux être sur leur liste et pour d’autres non. Je vais continuer de travailler fort et on verra ce qui arrivera. »

S’il y a un point qu’il souhaite améliorer d’abord et avant tout, c’est son implication physique. « C’est ce qu’on me reproche beaucoup, mais j’essaie de le travailler le plus possible dans les pratiques et les parties. »

Une longue saison

Avant d’arriver à ce jour de repêchage, il y a toutefois une longue saison qui ne fait que commencer. « Le repêchage est au mois de juin. S’il pense juste en fonction du mois de juin, il va manquer le présent. Actuellement, il est en train de construire comment cette journée va se dérouler », a mentionné l’entraîneur Pouliot, qui avoue être « nullement inquiet » qu’il soit sélectionné.

« C’est une saison importante », reconnait celui qui a aidé le Canada à remporter la Coupe Ivan Hlinka cet été. « Mais pas seulement sur le plan individuel. On a des attentes collectives. Je veux travailler pour que l’équipe gagne et non pas seulement pour avoir des statistiques individuelles. J’aime mieux avoir les deux points pour la victoire que des statistiques. »

Avec l’arrivée de Mario Pouliot à titre d’entraîneur-chef, le défenseur voit un vent de renouveau souffler sur le Titan. « Ça a changé la dynamique complètement. Mario est un très bon coach, il nous amène à travailler fort et il va chercher le meilleur de chacun. »

En 16 parties, Brisebois a marqué un but, récolté huit passes. On apprenait dernièrement qu’il s’alignera avec l’équipe de la LHJMQ dans la cadre de la Super Série Subway à la mi-novembre.

image