28 mai 2015
Traitement deseaux usées
Beaulieu et Acton Vale concluent une entente hors cour
Par: Alain Bérubé
La Ville d’Acton Vale et Beaulieu Canada ont conclu une entente hors cour, afin de régler le litige portant sur la contribution de l’entreprise aux coûts de fonctionnement et d’entretien de l’usine d’épuration.

La Ville d’Acton Vale et Beaulieu Canada ont conclu une entente hors cour, afin de régler le litige portant sur la contribution de l’entreprise aux coûts de fonctionnement et d’entretien de l’usine d’épuration.

Un litige entre Beaulieu Canada et la Ville d’Acton Vale, portant sur la ­contribution de l’entreprise aux coûts de fonctionnement et ­d’entretien de l’usine d’épuration, vient de se régler grâce à une entente hors cour.

Publicité
Activer le son

Le fabricant de tapis et distributeur de couvre-planchers poursuivait la ­municipalité pour un montant de 237 853 $. Beaulieu Canada prétendait que les ­paiements pour 2009 et 2010, liés au ­volume des eaux déversées dans le ­réseau municipal et leur charge de ­pollution par rapport à la charge et au ­débit traité à la station d’épuration, étaient trop élevés.

La Ville d’Acton Vale, de son côté, ­jugeait que l’entreprise n’avait pas ­respecté le délai fixé dans la convention afin d’effectuer une contestation quant à la facturation des ­services.

« Nous venons, par voie de résolution, ­d’entériner une entente avec Beaulieu ­Canada. La Ville remboursera donc une somme de 100 000 $ à l’entreprise, qui va ­réviser sa consommation d’eau à la baisse », ­mentionne Éric Charbonneau, maire ­d’Acton Vale.

Ce dernier ajoute que les relations entre la municipalité et Beaulieu Canada ­demeurent très bonnes.

« C’est le plus gros employeur à Acton Vale. Si l’entreprise va bien, les ­retombées sont bonnes pour tout le monde », établit-il.

Beaulieu Canada n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

image