15 juin 2017
Judo
Benjamin Daviau, champion canadien à Calgary
Par: Maxime Prévost Durand
Sur la photo, les deux médaillés du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Audrey Poirier (bronze, U21 - 70 kg) et Benjamin Daviau (or, U21 - 60 kg) en compagnie de l’entraîneur Louis Graveline.  Photo Courtoisie

Sur la photo, les deux médaillés du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Audrey Poirier (bronze, U21 - 70 kg) et Benjamin Daviau (or, U21 - 60 kg) en compagnie de l’entraîneur Louis Graveline. Photo Courtoisie

Benjamin Daviau est de nouveau champion national de judo. Le Maskoutain a été couronné chez les moins de 21 ans (moins de 60 kg) au terme du championnat canadien, disputé du côté de Calgary du 27 au 28 mai. Cette prestation lui a permis d’assurer sa place pour le championnat panaméricain de judo, qui se tient du 16 au 18 juin à Cancun, au Mexique.

Publicité
Activer le son

Daviau a connu un parcours parfait pour accéder au titre, remportant ses quatre duels dans le tournoi des moins de 21 ans. En finale, il a eu le meilleur face à un autre Québécois, Vincent Miran.

« Benj amin connait une belle progression, soutient l’entraîneur Louis Graveline, du Club de judo de Saint-Hyacinthe. Il avait été champion canadien chez les moins de 18 ans, maintenant il remporte le championnat chez les moins de 21 ans. »

L’athlète de Saint-Hyacinthe s’est aussi battu chez les seniors le lendemain, où il a recroisé la route de son rival Vincent Miran. Cette fois son adversaire a eu le dessus, mettant fin aux espoirs du Maskoutain de réaliser le doublé.

« Benjamin s’est blessé le samedi (jour de compétition de la classe des moins de 21 ans), mais il a tout de même réussi à remporter la médaille d’or. Le lendemain, il n’était plus lui-même, on voyait qu’il était incommodé », indique M. Graveline.

Le bronze pour Audrey Poirier

Daviau n’est pas le seul membre du Club de judo de Saint-Hyacinthe à avoir brillé à ce championnat canadien. Audrey Poirier, de Sainte-Julie, a remporté la médaille de bronze chez les moins de 21 ans (moins de 70 kg) grâce à une fiche de deux victoires et une défaite. Son seul faux pas est survenu face à l’éventuelle championne, Émily Burt. Également en compétition chez les seniors, Audrey n’a pas réussi à accéder au podium une deuxième fois, remportant seulement l’un de ses trois combats.

Le club maskoutain n’avait jamais compté autant d’athlètes au championnat canadien alors que huit de ses membres ont participé au tournoi à Calgary. Parmi ceux-ci, Jérémie Poirier a présenté une fiche d’une victoire et deux défaites chez les seniors, un scénario qui s’est avéré identique pour son compatriote Tristan Laganière-Bolduc chez les moins de 18 ans.

Ève Arès, qui en était à sa deuxième participation, a dû composer avec un tableau relevé, affrontant coup sur coup la championne canadienne et la championne québécoise. Dans les deux cas, elle a dû s’avouer vaincue.

Trois autres judokas du club de Saint-Hyacinthe ont quant à eux vécu leur baptême du championnat canadien, soit Félix Archambault, Émilien Dutremble et Émile Guertin-Picard. Les deux premiers n’ont pas réussi à s’imposer lors de leurs combats, subissant la défaite à chacune de leurs sorties, tandis que le dernier a dû se retirer en raison d’une blessure.

image