1 mars 2018
Manège militaire de Saint-Hyacinthe
Benoit Chartier nommé lieutenant-colonel honoraire
Par: Jean-Luc Lorry
Benoit Chartier signe le parchemin officialisant son titre de lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment. Derrière M. Chartier, de gauche à droite, l’adjudant-chef Robyn Bédard (sergent-major régimentaire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment), le lieutenant-général à la retraite Richard J. Evraire (colonel du Royal 22e Régiment) et le lieutenant-colonel Steve Hétu (commandant du 6e Bataillon Royal 22e Régiment).

Benoit Chartier signe le parchemin officialisant son titre de lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment. Derrière M. Chartier, de gauche à droite, l’adjudant-chef Robyn Bédard (sergent-major régimentaire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment), le lieutenant-général à la retraite Richard J. Evraire (colonel du Royal 22e Régiment) et le lieutenant-colonel Steve Hétu (commandant du 6e Bataillon Royal 22e Régiment).

Sur la photo, dans l’ordre habituel, le secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Jean Rioux; la députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Brigitte Sansoucy; le lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment, Benoit Chartier; la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy; le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil; et le lieutenant-général Richard J. Evraire, retraité des Forces armées canadiennes.

Sur la photo, dans l’ordre habituel, le secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Jean Rioux; la députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Brigitte Sansoucy; le lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment, Benoit Chartier; la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy; le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil; et le lieutenant-général Richard J. Evraire, retraité des Forces armées canadiennes.

L’éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe et propriétaire de l’entreprise de presse DBC Communications, Benoit Chartier, reprend le flambeau autrefois porté par son père, en étant nommé à son tour lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon Royal 22e Régiment.

Publicité
Activer le son

L’intronisation de M. Chartier a eu lieu le samedi 24 février au Manège militaire de Saint-Hyacinthe, quartier général du 6e Bataillon Royal 22e Régiment.

Ce bataillon composé de réservistes des Forces armées canadiennes dispose également d’installations à Drummondville.

Le titre de lieutenant-colonel honoraire est une tradition militaire instaurée en 1895. Aujourd’hui, ce mandat est d’une durée de quatre ans.

« Cette nomination représente une continuité dans ma famille. Mon père, Denis Chartier, fut nommé lieutenant-colonel honoraire en 1985. Malheureusement, il est décédé en cours de mandat en 1990, des suites d’un cancer », a mentionné avec émotion Benoit Chartier, après avoir signé le parchemin officialisant ce titre honorifique.

« Je remercie le major-général Frédéric Mariage et le lieutenant-colonel Robert Robin de m’avoir approché il y a deux ans en vue de constituer mon dossier de candidature pour ce titre prestigieux. Je remercie aussi la députée Brigitte Sansoucy d’avoir fait cheminer ma demande jusqu’au bureau du ministre de la Défense nationale », a poursuivi M. Chartier.

L’homme d’affaires maskoutain Robert Robin a été lieutenant-colonel honoraire de 2007 à 2010. À la fin de son mandat, le Bataillon avait demandé à M. Robin de le renouveler pour trois années supplémentaires.
En 2013, Jacques Desbiens, originaire de Saint-Siméon dans la région de Charlevoix, a succédé à Robert Robin et a précédé Benoit Chartier.

Dans une brève allocution, le lieutenant-général Richard J. Evraire, retraité des Forces armées canadiennes, a félicité M. Chartier pour sa nomination.

« M. Chartier, vous êtes une source d’inspiration. Vous ferez toujours partie de notre grande famille. Comme dit le dicton, 22 un jour, 22 toujours », a souligné ce haut gradé des forces armées.

Lors de la cérémonie d’intronisation, en plus de ses proches, Benoit Chartier a pu compter sur la présence du maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, de la députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Brigitte Sansoucy, et de la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

Le député de Saint-Jean, Jean Rioux, qui occupe le poste de secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, faisait également partie des nombreux invités.

Le Bataillon a profité de l’intronisation de M. Chartier pour procéder par la suite au lancement du livre Le Régiment de Saint-Hyacinthe.

Son auteur, Michel Litalien, a bénéficié de l’aide précieuse du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe pour retracer les racines du 6e Bataillon Royal 22e Régiment qui s’appelait alors le Régiment de Saint-Hyacinthe.

image