21 novembre 2019
Carte blanche
Besoin de changements!
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Un mois après les élections fédérales, la routine reprend ses droits à Ottawa alors que le nouveau gouvernement vient d’être formé et qu’il siègera dans deux semaines. Mais cette étape prévisible ne doit pas faire en sorte de passer sous silence que ce récent scrutin a donné naissance à des divisions qui sont aussi bien présentes. Et qui ne disparaîtront pas de sitôt!

Personne ne devrait être surpris de constater qu’au moins deux provinces de l’Ouest ont voté en bloc contre le gouvernement Trudeau et que le Bloc est revenu en force. Dans le premier cas, il en résulte que sans représentation du parti gouvernemental, il est difficile, pour ne pas dire impossible, d’assurer une juste représentation des électeurs. Alors qu’au Québec, il serait hasardeux de tirer des conclusions hâtives sur la résurgence d’un parti préconisant une démarche éventuelle d’indépendance dans un proche avenir.

Cela ne signifie pas pour autant que notre système n’a pas besoin de changements qui prendront en compte les besoins de la population canadienne. Les anciennes façons de faire ne semblent plus répondre aux situations qui affectent le quotidien de larges couches de la population.

Plus encore, dans un nouveau contexte national et international, les problématiques soulevées semblent de prime abord contradictoires. Comment assurer une véritable lutte contre les changements climatiques, alors que la survie même d’une partie de la population de l’Ouest dépend du pétrole; et pour des décennies?

Et comme si cela n’était pas suffisant, aucun parti politique fédéral n’est désireux, ni en mesure, de défaire le nouveau gouvernement et d’en appeler au peuple. Quelle sera la réponse du nouveau gouvernement? Un dossier à suivre de près!

image