8 décembre 2011
Le Royaume du Père Noël aux Galeries
Biscuits, cup cake… et la magie se poursuit!
Par: Le Courrier
Le Père Noël, la fée des étoiles et les lutins entourés des étudiantes en décoration intérieure et étalage de l'ESPH lors de l'inauguration du Royame sucré.

Le Père Noël, la fée des étoiles et les lutins entourés des étudiantes en décoration intérieure et étalage de l'ESPH lors de l'inauguration du Royame sucré.

Le Père Noël s’est installé dans le tout nouveau Royaume sucré confectionné par les étudiantes en décoration intérieure et étalage de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH), depuis le samedi 26 novembre. Les Galeries St-Hyacinthe ont d’ailleurs procédé à son inauguration, le mercredi 30 novembre, en compagnie des créatrices du décor, du Père Noël, de la fée des étoiles ainsi que des petits lutins.

À la demande des Galeries St-Hyacinthe, un nouveau décor des plus appétissants a été réalisé dans le cadre d’un projet scolaire par les étudiantes en décoration intérieure et étalage de l’EPSH. Un projet qui a été chapeauté par leur professeure Karine Jodoin, aussi propriétaire de l’entreprise Karine Jodoin, Desing de présentation, vitrines, étalages, décors.

« À l’hiver dernier, les Galeries nous ont demandé, à mon assistante Nancy Lagacé et à moi, de métamorphoser le royaume. Nous avons accepté, mais encore fallait-il que ce projet soit réalisable dans le cours. J’ai donc présenté le projet aux étudiantes de première et deuxième année, à l’automne, et je leur ai demandé si elles avaient envie d’embarquer dans le projet et elles étaient toutes enthousiastes », explique Mme Jodoin.Après huit ans, l’ancien Royaume du Père Noël devait être renouvellé, selon André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe, mais la récupération devait faire partie intégrante du projet. Avec les contraintes imposées, c’est à un décor praliné qu’ont imaginé Mme Jodoin et Mme Lagacé.« La clôture était un élément du décor que l’on devait conserver. On s’est interrogées sur la manière dont on pouvait l’actualiser avec des couleurs tendances. En alternant les couleurs des planches, nous trouvions que cela ressemblait à un emballage de bonbon et c’est de là que nous avons associé tout le côté bonbons et sucreries au reste du décor. On voulait lui donner un côté « enfant » tout en l’actualisant. »Une fois l’élaboration de la maquette terminée et approuvée par le client, le projet de création s’est concrétisé à la fin août avec la participation des étudiantes de Mme Jodoin. Une expérience bénéfique.« La confection du Royaume est devenue un projet de groupe. Cela a amené les étudiantes à communiquer et à être professionnelles. Avec l’école, nous n’aurions pas eu un tel budget pour payer tant de matériel », conclut-elle.

image