17 août 2017
Boulevard Laframboise
Blitz d’asphaltage de 10 jours
Par: Benoît Lapierre
Le tronçon du boulevard Laframboise compris entre la rue Picard et l’avenue Sainte-Anne sera asphalté à neuf à compter du 5 septembre.   Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le tronçon du boulevard Laframboise compris entre la rue Picard et l’avenue Sainte-Anne sera asphalté à neuf à compter du 5 septembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le tronçon de 2,3 km du boulevard Laframboise compris entre la rue Picard, au nord, et l’intersection de l’avenue Sainte-Anne, au sud, sera asphalté à neuf par le service des Travaux publics de la Ville de Saint-Hyacinthe à partir de minuit, le 5 septembre.

Ces travaux d’asphaltage avec planage se poursuivront de façon intensive durant une dizaine de jours, sauf la fin de semaine, selon un échéancier qui laisse une marge de manœuvre en cas de pluie. L’équipe affectée au projet sera à l’œuvre tous les jours de minuit à 15 h, ce qui représente deux quarts de travail d’affilée suivis d’une période de repos.
La circulation ne sera jamais complètement interrompue sur Laframboise durant les travaux, lesquels progresseront d’un seul côté du boulevard à la fois. De ce côté, une voie de circulation demeurera ouverte durant le jour, tandis que la circulation sera maintenue dans l’autre direction. Les travaux progresseront vers le sud à partir de Picard, puis en direction nord à partir de Sainte-Anne. Durant la nuit, la circulation sera déviée vers les rues avoisinantes, vis-à-vis le chantier. La Ville en profitera pour réaménager la bretelle d’accès à l’intersection du boulevard Casavant en direction nord, vers les Galeries de Saint-Hyacinthe. Elle modifiera aussi le marquage de la chaussée du boulevard Laframboise en direction de la ville à la sortie 130 de l’autoroute 20; cette signalisation au sol porte à confusion depuis la reconstruction du viaduc par le ministère des Transports (MTQ).
Cet élément est inclus dans l’entente que la Ville a conclue avec le MTQ au sujet des travaux projetés sur le boulevard Laframboise, lequel constitue un segment d’une route nationale numérotée. L’accord prévoit d’ailleurs que le coût de réfection de la chaussée, soit 300 000 $ en matériaux – la Ville ne tient pas compte du coût de la main-d’œuvre pour des travaux réalisés en régie interne -, sera assumé par le MTQ à même l’enveloppe de compensation.
« Si nous avions procédé par appel d’offres, le coût du projet aurait atteint 1 M$ », a soutenu en conférence de presse le directeur des Travaux publics, Yvan De Lachevrotière. La Ville, dit-il, avait prévu réaliser ces travaux au cœur de l’été pour éviter la période de la rentrée scolaire, mais le report en juin d’une rencontre de planification que la Ville devait avoir avec le MTQ au printemps a tout retardé.
« Lors de cette rencontre qu’on avait sollicitée très tôt, on leur a expliqué que l’état de la surface de roulement avait été jugé inacceptable et que ça ne pouvait pas attendre », a précisé M. De Lachevrotière.
Une signalisation directionnelle proposera des trajets alternatifs et des panneaux électroniques installés à l’approche des sorties 128 et 133 de l’autoroute 20 avertiront les automobilistes de la présence d’un chantier sur Laframboise.

image