11 avril 2013
Bock Équipements ferme ses points de vente
Par: Jean-Luc Lorry
Le siège social de Bock Équipements situé sur le boulevard Laframboise à Saint-Hyacinthe.

Le siège social de Bock Équipements situé sur le boulevard Laframboise à Saint-Hyacinthe.

Les opérations des quatre succursales de Bock Équipements dont le siège social est situé à Saint-Hyacinthe sont au point mort. L’entreprise spécialisée dans la vente d’excavatrices et de machinerie lourde s’est placée à l’abri de ses créanciers.

Le Groupe Bock de Montréal était aux commandes de l’entreprise maskoutaine depuis l’acquisition des Équipements G. Comeau en décembre 2009.

Les documents obtenus auprès du syndic Raymond Chabot indiquent que Bock Équipements affiche des dettes de 16,5 M$. Les principaux bailleurs de fonds sont la Banque Nationale qui détient une créance de 4,1 M$ et le principal fournisseur CNH Canada (Case) pour une somme de 10,1 M$.Le montant total des créances non garanties s’élève à 1,2 M$. « Nous sommes à l’étape de l’entente avec les créanciers. Les centres de services sont fermés, mais le siège social demeure opérationnel », précise Jean Gagnon, responsable du dossier au syndic.L’entreprise regroupe des points de vente et de services situés à Saint-Hyacinthe, Saint-Laurent, Sherbrooke et Lévis.

Ancien proprio déçu

L’ancien propriétaire, Robert Comeau, ne croit pas que l’entreprise que son père Gilles a fondée en 1957 réussira à redémarrer.

« Avant de vendre, nous réalisions un chiffre d’affaires de 33 M$ avec un bénéfice net d’1 M$. Je n’aurais jamais pensé qu’en l’espace de trois ans, mon ancienne entreprise fermerait ses portes », déplore M. Comeau.Celui-ci regrette, qu’à aucun moment, le président de Bock Équipements (qui n’est plus à l’emploi de l’entreprise) ne soit venu lui demander des conseils. « Je pense que cela a été une erreur de changer si rapidement le nom de l’entreprise. Tous mes clients ne connaissaient pas Bock, mais la réputation de Comeau », mentionne l’ex-dirigeant.Après l’acquisition des Équipements Comeau, Bock avait abandonné la distribution de machineries de marque Takeuchi et Link-Belt. Une décision qui selon M. Comeau risquait de mettre en péril le développement de l’entreprise.Les Équipements G. Comeau employaient 70 personnes réparties sur ses quatre sites. La direction de Bock Équipements n’a pas retourné nos appels.

image