16 avril 2015
Projet de 6,3 millions $
Boire & Frères érige un couvoir à Acton Vale
Par: Alain Bérubé
La première pelletée de terre officielle, pour le couvoir de Boire & Frères à Acton Vale, a eu lieu le vendredi 10 avril dans le parc industriel. On voit ici François Morin, gestionnaire de projets, Nathalie Ouellet et Éric Charbonneau, respectivement d.g. et maire d’Acton Vale, Denis Boire, v.-p. et technicien agricole, Éric Stejskal, d.g., Claude Boire, président, Jean-François Plante, directeur des opérations pour le couvoir de Wickham et Patrick Poulin, directeur du couvoir d’Acton Vale.

La première pelletée de terre officielle, pour le couvoir de Boire & Frères à Acton Vale, a eu lieu le vendredi 10 avril dans le parc industriel. On voit ici François Morin, gestionnaire de projets, Nathalie Ouellet et Éric Charbonneau, respectivement d.g. et maire d’Acton Vale, Denis Boire, v.-p. et technicien agricole, Éric Stejskal, d.g., Claude Boire, président, Jean-François Plante, directeur des opérations pour le couvoir de Wickham et Patrick Poulin, directeur du couvoir d’Acton Vale.

On voit ici la maquette du projet de couvoir de Boire & Frères à Acton Vale, qui sera ouvert à la mi-octobre.

On voit ici la maquette du projet de couvoir de Boire & Frères à Acton Vale, qui sera ouvert à la mi-octobre.

L’entreprise Boire & Frères, de Wickham, poursuit sa progression en tant que chef de file dans le domaine avicole au Québec. Elle vient d’amorcer la construction d’un couvoir dans le parc industriel d’Acton Vale, ce qui représente un investissement de 6,3 millions $.

publicité

Situé sur la rue Noël-Lecomte – à proximité de Soudures Richard Saint-Amant -, le couvoir sera officiellement ouvert à la mi-novembre.

« Pour la région d’Acton Vale, ce projet permet la création de six postes à temps plein et dix autres à temps partiel, en plus du superviseur », souligne Éric Stejskal, directeur général de Boire & Frères.

Ce dernier souligne que le choix d’Acton Vale s’est imposé de lui-même lors de la recherche d’un site pour ce couvoir.

« Tous les services dont nous avons besoin sont disponibles ici. Étant donné que la biosécurité est primordiale au sein de l’entreprise, l’endroit était tout indiqué car il n’y a aucune autre production aviaire dans le rayon immédiat du couvoir », explique M. Stejskal.

Le nouveau couvoir concentrera sa production sur l’incubation de poulettes commerciales, avec comme créneaux les oeufs de consommation et de vaccins.

« Les oeufs d’incubation pour cette production proviendront de la région d’Acton Vale, dont en bonne partie de Sainte-Christine », précise Patrick Poulin, directeur du couvoir d’Acton Vale.

Les activités du couvoir Jolibec de Saint-Félix-de-Valois, qui fermera ses portes, seront transférées à Acton Vale.

« Quelques employés de ce couvoir ont manifesté leur intérêt de poursuivre leur association avec nous et pour ainsi éventuellement s’installer dans la région d’Acton Vale. Quant au processus d’embauche, il s’amorcera en octobre », mentionne M. Poulin, qui dirige actuellement le couvoir Ovac de Saint-Nicéphore en plus de celui de Saint-Félix-de-Valois.

Selon M. Stejskal, Boire & Frères connaît un début d’année fulgurant.

« Notre récente nomination parmi les 50 sociétés les mieux gérées au Canada, selon la firme Deloitte, a été très bien accueillie par tout notre personnel. Avec en plus ce projet majeur à Acton Vale, c’est le signe que nous continuons d’aller dans la bonne direction », conclut-il.

Le maire d’Acton Vale, Éric Charbonneau, soutient que la construction de ce couvoir donne un bel élan à l’économie valoise.

« On travaille très fort afin de faire connaître notre parc industriel. La concurrence avec les grands centres est forte, mais nous réussissons à bien tirer notre épingle du jeu », souligne-t-il.

Fondée en 1927, Boire & Frères compte sur plus de 450 employés, répartis dans trois couvoirs et plusieurs fermes d’élevage, de reproduction, de production d’oeufs de vaccin et de poulets de chair à travers le Québec.

image