20 avril 2017
Bilan économique de Saint-Hyacinthe Technopole
Boom commercial sans précédent au nord de la Ville
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo, dans l’ordre habituel, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, dans l’ordre habituel, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La direction de Saint-Hyacinthe Technopole, une corporation privée dédiée au développement économique de la Ville, a profité de la présentation de son rapport annuel pour mettre de l’avant un boom commercial sans précédent, que l’on observe actuellement dans le secteur nord de la municipalité.

Devant un parterre d’une centaine de personnes réunies au Club de golf de Saint-Hyacinthe, Saint-Hyacinthe Technopole a dressé dernièrement son bilan économique annuel.

D’après les données compilées par cet organisme, les investissements commerciaux à Saint-Hyacinthe ont atteint 81,2 M$ en 2016. 

« La construction d’un nouveau centre de congrès et d’un hôtel Sheraton représente, à elle seule, pour 69 % de ce montant, a précisé André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole. Il s’agit d’un projet d’envergure exceptionnelle qui fait exploser le bilan commercial en 2016. »

Selon l’échéancier actuel, le futur centre de congrès ouvrira ses portes cet automne. Quant à l’hôtel Sheraton qui comptera 221 chambres, il sera fonctionnel en mars 2018. 

« Nous sommes dans un bouillonnement et l’horizon est dégagé », s’est félicité M. Barnabé. 

Dans son plan stratégique 2017-2019, Saint-Hyacinthe Technopole a fixé des objectifs ambitieux pour relancer le tourisme d’affaires. Dès 2019, on vise la tenue annuelle de plus de 80 congrès et événements de 40 nuitées et plus.

Malgré cette effervescence immobilière, le secteur du commerce de détail fait face à plusieurs défis. 

« Ce secteur d’activité doit composer avec la présence d’Internet (achat en ligne), une compétition accrue, des espaces commerciaux réduits pour contrôler les coûts et un endettement du consommateur », a mentionné André Barnabé.

Le territoire de la ville de Saint-Hyacinthe regroupe plus de 1 400 entreprises de commerce et de services. En 2016, on recense 351 projets commerciaux, dont 11 nouveaux commerces de détail et six aménagements dans de nouvelles installations.

Au chapitre industriel, malgré un ralentissement économique, le secteur manufacturier a enregistré des investissements totalisant 116 M$. On note également un gain net de 293 emplois à Saint-Hyacinthe. 

« L’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole déploie tous les efforts pour jouer un rôle de premier plan dans le développement de notre économie et de ses entreprises. En 2016, elle est intervenue dans près de 200 projets de prospection ou de développement d’entreprises ou d’événement sur son territoire », a indiqué André Barnabé.

Développement touristique

En raison de l’absence d’un centre de congrès, le bilan économique du secteur touristique demeure affecté pour une quatrième année consécutive.

Toutefois, le secteur hôtelier a enregistré une bonne performance. En 2016, le taux d’occupation moyen des établissements locaux a connu une hausse de 5 %. 

« Les perspectives économiques actuelles nous permettent d’afficher un très grand optimisme pour la croissance et le développement de notre milieu et de ses entreprises », a souligné Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole.

Lors de sa courte allocution qui devait conclure cet exposé économique, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a exprimé sa satisfaction de voir plusieurs grues d’envergure solidement installées sur le chantier de construction du futur complexe où l’on compte accueillir près de 75 000 congressistes par année. 

image