5 septembre 2013
Boxe : deux poids, deux mesures
Par: Le Courrier

Depuis la parution de deux articles dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe, beaucoup de gens m’interpellent et m’ont témoigné leur appui et leur désarroi vis-à-vis notre situation. Je reste surpris du nombre de gens informés de notre situation et qui trouvent cela injuste.

Ils ne comprennent pas pourquoi les deux organismes accrédités par la Ville ne peuvent faire partie des mêmes locaux et profiter des mêmes avantages à l’intérieur du complexe sportif qui sera aménagé à l’aréna C.-A.-Gauvin. Je suis entraîneur de boxe depuis 1988 et j’ai toujours pour mon sport autant de passion et tous ceux qui m’ont côtoyé savent que je ne ménage pas les efforts pour repousser les limites de chacun.Je respecterai les décisions futures de la Ville de Saint-Hyacinthe. Je suis dans la boxe depuis 1981 grâce à mon père et je n’arrêterai pas d’enseigner ou d’aider tous les jeunes qui s’identifient à moi, me font confiance et grandissent à travers les activités de l’école de boxe Les Apprentis Champions.C’est juste que j’aime davantage mettre mes énergies à entraîner et aider jeunes et moins jeunes que de mettre mon temps et mes ressources à trouver du financement mois après mois et année après année pour défrayer le loyer de notre gymnase ou des locaux que nous utilisons.Je crois sincèrement que Les Apprentis Champions n’enseignent pas les mêmes valeurs que le club de boxe Saint-Hyacinthe et que chacun, à notre façon, touchons une clientèle différente.L’appui de la Ville serait grandement appréciée et surtout nécessaire. Nous espérons pouvoir continuer cette belle collaboration.Je demeure disponible pour rencontrer les représentants de la Ville et les dirigeants du club de boxe Saint-Hyacinthe. Je souhaite sincèrement que nous en venions à une entente pour que tous ces jeunes puissent en sortir les grands gagnants!

Steve Choquette,directeur général et entraîneur-chefÉcole de boxe Les Apprentis Champions

image