21 janvier 2016
Microbrasserie
Brasseurs du Monderejoint Vin en Vrac
Par: Jean-Luc Lorry
Vin en Vrac disparaitra du paysage maskoutain pour laisser sa place à Brasseurs du Monde qui emmenagera dans la bâtisse industrielle située sur la rue Picard et pourrait y aménager un resto-bar. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Vin en Vrac disparaitra du paysage maskoutain pour laisser sa place à Brasseurs du Monde qui emmenagera dans la bâtisse industrielle située sur la rue Picard et pourrait y aménager un resto-bar. Photo François Larivière | Le Courrier ©

De la bière sera brassée prochainement dans la bâtisse occupée par Vin en Vrac qui a pignon sur rue dans le parc ­industriel Olivier-Chalifoux, a appris LE COURRIER.

publicité

La microbrasserie Brasseurs du Monde qui est installée sur le boulevard Choquette ­déménagera ses activités dans les locaux de Vin en Vrac.

Fondée en 2011 dans l’ancien centre de distribution de la Brasserie Labatt, Brasseurs du Monde employait une quarantaine de personnes en 2014.

Depuis sa création, cette microbrasserie a raflé une pluie de médailles lors de sa participation à plusieurs ­compétitions d’envergure internationale. L’an dernier, 10 bières concoctées à Saint-Hyacinthe ont été médaillées au World Beer Awards en Angleterre.

En plus de pouvoir acheter la vaste gamme de bières sur place, Brasseurs du Monde offre un espace de dégustation où il est possible de consommer les ­différents breuvages alcoolisés produits par l’entreprise.

Le président-directeur général de ­Brasseur du Monde, Gilles Dubé, caresse même l’idée de créer un resto-bar dans l’enceinte de ses futurs locaux.

Lors du conseil municipal de lundi, un projet de règlement pour ajouter l’usage resto-bar à l’intérieur de la future ­brasserie industrielle a été adopté par les élus. Les citoyens des zones voisines ­seront consultés sur ce projet.

Invité par LE COURRIER à détailler ce projet de déménagement, Gilles Dubé a préféré réserver ses commentaires.

Vin en Vrac appartient depuis 2006 à la Maison des Futailles, une filiale de ­Kruger, et offre un service d’embouteillage de boissons alcoolisées. En 2014, son propriétaire avait mis un terme à ses activités de fermentation et avait r­apatrié toute l’administration à ­Montréal. Cette décision d’affaires avait réduit le personnel de 36 à 7 employés.

Historique

Les activités vinicoles sur la rue Picard à Saint-Hyacinthe ne datent pas d’hier.

En 1974, l’entreprise les Vins Andrès s’était implantée dans cette usine de 50 000 pieds carrés, au terme d’un investissement de 4 M$. La capacité de production de l’usine d’embouteillage était alors de cinq millions de bouteilles par année, afin de desservir le Québec, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve. Ses deux produits vedettes étaient le fameux Baby Duck et le Chanté Blanc.

En août 2013, Carton Unipack, une ­entreprise de Saint-Hyacinthe spécialisée dans la fabrication de produits en carton, avait acquis de la Maison des Futailles la bâtisse de Vin en Vrac et le vaste terrain boisé d’une superficie de 9,4 hectares pour un montant de 3,9 M$. Le ­propriétaire de Carton Unipack nous avait présenté cette acquisition comme un ­placement industriel.

En septembre, la propriété a de nouveau changé de main en étant vendu 4,7 M$ à Darmieux, une société de gestion de ­placements immobiliers.

Au même titre que Vin en Vrac, ­Brasseurs du Monde sera locataire de la bâtisse industrielle.

image