15 mars 2012
Bravo à l’équipe d’Expression : « En plein dans le mille »
Par: Le Courrier
L'artiste Dominique Gaucher lors de son exposition à Expression en janvier.

L'artiste Dominique Gaucher lors de son exposition à Expression en janvier.

Je voudrais souligner la qualité des expositions offertes à la population maskoutaine par Expression, le Centre d’exposition (en arts visuels) de Saint-Hyacinthe.

Je voudrais souligner la qualité des expositions offertes à la population maskoutaine par Expression, le Centre d’exposition (en arts visuels) de Saint-Hyacinthe.

Expression s’est signalé sur la scène québécoise avec son événement « Orange », mais notre milieu ne reconnaît pas suffisamment et à sa juste valeur je crois, la qualité des expositions qui y sont présentées alors qu’il y a reconnaissance à l’extérieur de la région.Le journal Le Devoir publiait dans son cahier Culture du 25 et 26 février, un article pleine page de Marie-Ève Charron sur la fabuleuse exposition de Dominique Gaucher qui se terminait récemment à Expression. Personne ne pouvait demeurer indifférent devant ces oeuvres magistrales et facilement compréhensibles même pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec l’art contemporain ou actuel. L’une de ces toiles monumentales, la plus grande jamais exposée chez Expression, semblait représenter à première vue un paysage fabuleux, paradisiaque même, mais en y regardant de plus près, on discernait débris de toutes sortes et destruction. Réalisés avec des matériaux de récupération, on découvrait finalement qu’il s’agissait bien d’une catastrophe naturelle, un rappel du tsunami qui a frappé le Japon il y a un an. Un tableau d’actualité qui suscite réflexion sur la nature et notre environnement.Et le lundi 12 mars, Le Devoir publiait un autre article sur les galeries d’art du Québec actuellement présentes aux foires de New York. On y rapportait qu’un détail de l’oeuvre « Le monde est un Zombie » de Simon Bilodeau, a été choisi pour être reproduit sur le dépliant de la foire Volta de N.Y.. Cet artiste a de plus été un des trois finalistes du Scope Foundation Award 2012. Insigne honneur pour l’artiste québécois. Or « Le monde est un Zombie » a été présenté récemment chez Expression après avoir été exposée à la Maison des arts de Laval.C’est dire le bon travail de l’équipe d’Expression, Marcel Blouin en tête, qui réussit à nous montrer, exposition après exposition, des artistes intéressants et reconnus qui marquent la scène des arts visuels au Québec.J’ai la chance de résider dans la très belle ville de Saint-Hyacinthe depuis une dizaine d’années maintenant. J’ai aussi la chance de vivre dans un milieu ou la culture sous toutes ses formes est bien vivante.Merci à tous ceux qui y contribuent…

Michel LauzonSaint-Hyacinthe

image