16 septembre 2021
Canada 2021
Brigitte Sansoucy prête à retourner à Ottawa
Par: Sarah-Eve Charland

La candidate du NPD, Brigitte Sansoucy. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Malgré des airs de campagne électorale modeste, la candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Saint-Hyacinthe–Bagot, Brigitte Sansoucy, croit avoir réussi à faire passer son message. Elle est plus que prête à retourner à la Chambre des communes si elle est élue le 20 septembre.
Publicité
Activer le son

Plusieurs enjeux sont abordés par l’ensemble des candidats dans la circonscription comme la pénurie de main-d’œuvre, l’accès au logement ou encore la gestion de l’offre.

« On vit tous dans la même société après tout. Ce qui différencie une candidature NPD, c’est qu’on est d’abord là pour servir notre comté. Je participe à des débats depuis une semaine. J’entends mes adversaires parler de pouvoir ou de l’indépendance. Pour un député NPD, sa seule préoccupation est comment il peut mieux servir les citoyens, les entreprises et les municipalités », affirme-t-elle.

L’ex-députée, de 2015 à 2019, a fait campagne principalement par les réseaux sociaux évitant ainsi les risques de contamination en pleine pandémie.

« C’est ce que je trouve intéressant. Habituellement, on fait des débats. Ceux qui en bénéficient sont ceux assis dans la salle. Mais à cause du contexte de pandémie, à peu près tous les organisateurs de débat ont rendu disponible en ligne le contenu de nos débats. Pour les citoyens et citoyennes qui veulent s’intéresser aux campagnes électorales, ils ont plus de moyens de le faire dans le confort de leur foyer. Je me demande même si on n’aura pas réussi à rejoindre plus de monde qu’à l’habitude. J’ai développé d’autres moyens. Les gens m’ont découvert sur Facebook. Les gens sont imaginatifs pour entrer en contact avec moi », dit-elle.

Ses priorités

Pendant sa campagne électorale, Mme Sansoucy s’est engagée à militer pour un rehaussement de l’assurance-emploi, le respect de la gestion de l’offre et la création d’une Banque canadienne du climat.

Elle place au sommet de ses priorités l’aide aux entreprises pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre. Bien qu’elle acquiesce, à l’instar de ses adversaires, à la solution par l’immigration, elle estime que d’autres solutions peuvent être envisagées. Forte de son expérience dans le milieu communautaire, elle compte sur des programmes d’intégration de jeunes en difficulté sur le marché du travail, sur des subventions salariales ciblées ou encore par une bonification des sommes investies pour donner des formations.

« Au lendemain de l’élection, à titre de nouvelle députée de Saint-Hyacinthe–bagot, je vais travailler à interpeler le gouvernement, quel qu’il soit, sur l’importance de soutenir les entreprises et les travailleurs », assure-t-elle.

Une autre de ses priorités est l’accessibilité à des logements abordables ou sociaux. Elle mise sur la stratégie nationale sur le logement du NPD qu’elle juge la plus complète parmi ce qui a été présenté par tous les partis. S’il est élu au pouvoir, le NPD s’est fixé un objectif de 500 000 nouveaux logements en 10 ans, dont 50 % au cours des cinq prochaines années. Le tout passe par des solutions simples, estime Mme Sansoucy, comme l’abolition de la TPS sur le prix de construction de nouveaux logements abordables ou encore la mise sur pied d’un fonds de démarrage rapide pour simplifier les projets de logements abordables.

« Je suis une éternelle optimiste. Je pense que toutes les prises de conscience qu’on a eues pendant la pandémie doivent faire en sorte qu’on ait des actions bien concrètes », conclut-elle.

image