7 février 2013
Bronzage : la SCC satisfaite
Par: Le Courrier

La Loi visant à prévenir les cancers de la peau causés par le bronzage artificiel, pour laquelle la Société canadienne du cancer (SCC) – Division du Québec a tant milité, entrera en vigueur le 11 février.

Publicité
Activer le son

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Réjean Hébert, en a fait l’annonce le 30 janvier par voie de communiqué. La SCC est extrêmement fière de cette avancée majeure qui contribuera à prévenir les cancers de la peau, le cancer le plus répandu au Québec.

À partir du 11 février, toute personne qui désire obtenir des services de bronzage artificiel devra être majeure. Des restrictions publicitaires s’appliqueront aussi aux commerces qui vendent ces services : interdiction de cibler les mineurs et d’associer santé et bronzage, même dans le nom des commerces. Les efforts déployés par la SCC ont permis de mobiliser la population, de nombreuses organisations et ultimement les parlementaires. « Il est très inspirant de voir qu’en travaillant ensemble, nous avons la capacité de faire avancer les politiques publiques et de protéger la santé des jeunes », constate Louise Lamothe, coordonnatrice, région Richelieu/Yamaska.

image