4 avril 2013
Bruno Pelletier : l’âge de raison et des confidences
Par: Le Courrier
Bruno Pelletier sera en spectacle, le vendredi 12 avril, au Centre des arts Juliette-Lassonde, à 20 h.

Bruno Pelletier sera en spectacle, le vendredi 12 avril, au Centre des arts Juliette-Lassonde, à 20 h.

Après près de 30 ans de carrière et dix albums solos derrière lui, Bruno Pelletier était « rendu là ». Rendu à faire un album pour lui. Et pourtant, il a bien failli ne pas s’y rendre. De retour sur les routes du Québec, l’auteur-compositeur-interprète sera en spectacle, le vendredi 12 avril, au Centre des arts Juliette-Lassonde pour présenter l’album Rendus là.

Il y a un peu plus de deux ans, Bruno Pelletier vivait une panne d’inspiration. Son nouvel album a d’ailleurs failli ne jamais exister. C’est lorsqu’il a trouvé les mots pour s’adresser aux personnes qui ont pris soin de son père, alors qu’il était en fin de vie, que l’inspiration s’est mise à couler.

« Quand le moment est venu où je devais prendre la décision de faire un nouvel album, j’ai pensé prendre une année sabbatique. J’étais en panne d’inspiration et comme la réalisation d’un album demande quasiment un à deux ans de travail, je devais être allumé pour me lancer dans le projet. Mais c’est quand j’ai eu l’inspiration pour la pièce Le blues blanc que j’ai eu le déclic. Et le reste de l’album a suivi », raconte Bruno Pelletier.Le cap de la cinquantaine franchi, il était clair pour le chanteur qu’il n’allait pas se soumettre à la réalisation d’un album pour faire plaisir à l’industrie. Rendus là est d’ailleurs l’album le plus « intime » que Bruno Pelletier a lancé à ce jour. Intime dans le sens des personnes à qui il s’adresse tout au long de l’album. « Je peux autant m’adresser à la mère de mon fils, à ma femme, à mon fils, ou aux personnes qui se sont occupées de mes parents. Je suis parti au front avec cette idée et j’ai travaillé là-dessus », dit-il, reconnaissant une touche de maturité et d’expérience dans son oeuvre. « En même temps, j’ai 50 ans, poursuit-il. J’ai fait mes preuves. Quand je fais un album, il faut que les mots résonnent, qu’ils soient proches de moi », explique-t-il.Et Bruno Pelletier n’est pas le genre d’artiste qui s’ennuie. Menant de front une carrière en dehors du Québec depuis 1993, le chanteur qui revient de Russie et s’envolera sous peu pour la Corée du Sud éprouve un grand plaisir à revenir sur les routes du Québec pour présenter un nouvel album.« Tant que le Québec, le public et les diffuseurs vont vouloir de moi, je vais être là! C’est vrai que des portes s’ouvrent ailleurs pour moi, mais je me souviens de m’être demandé à un moment dans ma vie où je voulais vivre et je me souviens clairement avoir choisi de rester ici, où j’ai commencé ma carrière », relate-t-il.Bruno Pelletier présentera les chansons tirées de l’album Rendus là. Mais il réservera également une partie du spectacle pour interpréter les grands succès de sa carrière. Ceux auxquels il tient, ceux que le public veut entendre et même quelques chansons tirées de spectacles ou comédies musicales auxquels il a participé.

image